Polar Vantage M Avis : on vous dit tout sur cette montre

Polar Vantage M Avis

La Vantage M fait partie de la gamme de montres sportives de Polar, entre la très populaire, mais vieillissante, Polar M430 et la toute nouvelle Polar Vantage V, la meilleure de la gamme. Cette nouvelle série de montres présente un nouveau design, un meilleur suivi de la fréquence cardiaque, un meilleur suivi d’entraînement, et une meilleure autonomie.

Si la Vantage V est l’outil des élites et de ceux qui ont de grandes ambitions de performance, la Vantage M est davantage destiné à apporter des données d’entraînement solides aux amateurs de sport au quotidien.

Polar Vantage M Avis

[amazon box= »B07G89MZJ5″ template= »vertical »]

Points forts

  • Un excellent rapport qualité-prix.
  • GPS et mesures de la fréquence cardiaque fiables.
  • Longue durée de vie des piles.

Points faibles

  • Manque de personnalisation.
  • Quelques problèmes de synchronisation.

Polar Vantage M – Caractéristiques techniques

La Vantage M est dotée d’un bracelet standard de 22 mm, comme sur la plupart des montres, vous pouvez également acheter n’importe quel bracelet standard de cette taille. Le boîtier contient un câble de charge, un manuel ainsi qu’une note d’utilisation. Quant à ses dimensions, la Polar Vantage M compte 46 x 46 x 12,5 mm.

En tant que montre multisports, vous ne serez pas surpris d’apprendre que la Vantage M est étanche (WR30), donc pas besoin de l’enlever sous la douche et vous pouvez nager avec librement.

Contrairement au Vantage V, la Vantage n’a pas de baromètre intégré, donc l’altitude est mesurée par le GPS. C’est également la raison pour laquelle le Vantage M n’est pas conçu pour la puissance, car le baromètre est un capteur clé dans l’équation de puissance de Polar. Pour l’affichage, c’est un écran couleur de 1,2 pouce avec une résolution de 240 x 240.

Design et Interface

Polar Vantage M - Design et Interface

La Polar Vantage M s’éloigne du cadran rectangulaire de la montre pour adopter un design rond plus traditionnel. Esthétiquement, La Polar Vantage M est une belle montre. L’anneau métallique qui entoure le cadran donne un aspect solide et cher, pas mal pour un prix réduit.

Le cadran est assez large (46 mm). Ce qu’on trouve gênant, c’est que la montre est si grande non pas pour maximiser l’affichage, mais pour maximiser l’autonomie de la pile. Avec 30 heures déclarées en mode d’entraînement (avec GPS et fréquence cardiaque), c’est absolument impressionnant. Avec seulement 45 grammes, elle est très légère et confortable sur un poignet de taille moyenne.

En termes de capteurs et de logiciels, on trouve le GPS et le GLONASS et un capteur de fréquence cardiaque au poignet qui est le seul sur le marché à combiner un capteur optique et une technologie de bio-impédance, ce qui permet de surmonter les lectures erratiques causées par le mouvement.

L’affichage est bon mais Polar peut nettement faire mieux, et l’un des plus gros défauts de cette montre, c’est la faible luminosité (en veille et en mode actif), qui rend la lecture difficile d’un seul coup d’œil, surtout à la lumière du soleil.

Une mise à jour du firmware a été publiée récemment, qui aurait augmenté la luminosité pendant le sport, mais la différence n’est pas vraiment remarquable. Malheureusement, il n’y a nulle part dans les réglages qui permettent de maintenir le rétro-éclairage, ce qui serait utile dans certaines situations.

L’interface est facile à naviguer : il y a 5 boutons et pas d’écran tactile, ce qui est un plus pour une montre de sport. Il n’y a pas non plus beaucoup d’interfaces pour naviguer : la montre a le strict nécessaire.

La pièce centrale est un écran couleur en verre Gorilla Glass toujours allumé, d’une résolution de 240 x 240, le même que celui de la Vantage V. L’écran est entouré d’une lunette en acier inoxydable qui est noire sur la montre noire et argentée sur les couleurs alternatives blanc et rouge de la gamme.

L’écran n’occupe pas toute la largeur de l’affichage, bien qu’il soit suffisamment grand pour permettre la présentation claire et lisible des statistiques. Il est même assez grand pour accueillir de simples graphiques. La montre est commandée par cinq boutons latéraux ronds et relativement petits.

Bien qu’elle soit dotée de ce que Polar appelle une surface « antidérapante » conçue pour faciliter leur utilisation en déplacement, ils ne sont pas aussi faciles à utiliser que les boutons métalliques légèrement plus grands. Cela dit, la montre est parfaitement facile à contrôler en déplacement, mais nous ne sommes pas sûrs à 100 % que cela soit dû à l’antidérapant.

Fonctionnalités

Suivi de rythme cardiaque : l’une des principales améliorations est l’ajout de ce que Polar appelle la fréquence cardiaque optique du poignet Precision Prime. La Polar Vantage dispose de neuf capteurs LED (4 rouges et 5 verts) qui fournissent des canaux optiques supplémentaires, utilisant plusieurs couleurs et longueurs d’onde de lumière pour pénétrer plus profondément dans les tissus. Cela signifie que la montre peut mieux détecter le schéma du flux sanguin, la clé de la mesure du rythme cardiaque.

Il est associé à des mesures d’accélération en 3D et à des mesures provenant de quatre capteurs de bio-impédance. Ensemble, ils permettent d’identifier les mouvements indésirables et la qualité du contact entre le capteur et la peau, qui peuvent tous deux créer un bruit qui affecte la précision des données de votre rythme cardiaque. Pour les nageurs, la fréquence cardiaque optique du Polar Vantage M suit votre BPM dans l’eau, et il y a également un support GPS pour la nage en eau libre.

Suivi d’entraînement : la Vantage M est excellente lorsqu’il s’agit d’obtenir des informations avancées sur les effets de votre activité sportive. Son ensemble de fonctions Training Load Pro évalue l’impact de vos dernières séances afin de révéler l’efficacité de vos séances, la progression de votre forme physique et de vous offrir des conseils là dessus.

La charge d’entraînement n’est pas un concept nouveau, mais pour la première fois, Polar a séparé la charge en trois domaines : la charge cardio (la force avec laquelle votre système cardiovasculaire a travaillé), la charge musculaire (la force avec laquelle vos muscles ont été sollicités pendant une séance d’entraînement) et la charge perçue (la force avec laquelle vous pensez avoir travaillé). La charge musculaire ne peut être suivie que si vous utilisez un capteur de puissance tiers, mais la charge cardio et la charge perçue sont intégrées dans la montre.

Ces données sont analysées et transformées en une vue d’ensemble de votre état d’entraînement actuel. Par exemple, si les cinq dernières sessions ont ajouté une lourde charge d’entraînement, il vous suggérera d’envisager un entraînement cardio moins intense. L’objectif est d’éviter le surentraînement et les blessures et, surtout, d’optimiser le temps que vous passez à vous entraîner.

Il existe également deux nouvelles mesures, l’effort et la tolérance. L’effort mesure la charge quotidienne moyenne des 7 derniers jours pour donner une indication de la fatigue, tandis que la tolérance examine l’intensité de votre entraînement au cours des 28 derniers jours.

Des recherches ont montré que lorsque le rapport entre l’effort et la tolérance est supérieur à 1,5, vous entrez dans la « zone la plus susceptible d’être blessée ». Et la Polar Vantage M va vous prévenir si vous entamez la « zone de danger ».

Par ailleurs, nous constatons que l’appareil prend quelques semaines afin de pouvoir détecter les réactions qui correspondaient à ce que nous ressentions et, le plus souvent, elles offraient des conseils utiles.

Par exemple, après une période de 3 jours sans entraînement, vous recevez un message disant que vous vous êtes moins entraînés que d’habitude, mais juste assez pour maintenir votre forme physique. Ce message peut être motivant et vous donnera la pêche pour retourner au travail. Ce qui est fort ici, c’est que Polar transforme les données en informations plus humaines, plus fiables et plus exploitables. C’est un grand pas en avant.

Polar Vantage M – Fonctionnalités

Suivi des activités sportives : vous obtenez la même expérience de suivi sportif que sur la Vantage V. Il y a 130 profils sportifs, dont 20 qui peuvent être ajoutés à la montre à tout moment.

Les activités principales où vous apprendrez les mesures les plus pertinentes sont la course à pied, le cyclisme et la natation. Les profils d’activités comme la boxe ou le crossfit se concentrent sur la fréquence cardiaque et la durée de l’entraînement.

Le mode d’entraînement musculaire de Polar, par exemple, n’offre pas la possibilité de suivre les répétitions comme vous pouvez le faire avec les montres Garmin ou Samsung, donc si c’est une activité que vous cherchez à suivre de près, vous serez déçu. Vous avez également la possibilité de coupler des capteurs de cadence, de vitesse et de foulée supplémentaires pour améliorer les capacités de suivi sportif de la Vantage M.

Dans l’ensemble, c’est une montre d’athlètes très performante. Elle se focalise surtout sur le suivi pour la course, la natation et certains des modes d’entraînement qui offrent des mesures plus basiques. Elle est facile à utiliser et les données qu’elle fournit sont dans l’ensemble très fiables.

Utiliser la Polar Vantage M pour la course à pied : sur le tapis roulant ou à l’extérieur, c’est une montre agréable à utiliser pour courir. Elle est confortable à porter, les données sont bien présentées et vous pouvez rapidement avoir une idée de vos performances pendant votre course

Son suivi GPS et les bases de la métrologie de course sont asse précis. En parlant de métrique, la Vantage M supporte la puissance de course comme la Vantage V, mais vous aurez besoin d’un capteur tiers comme le Stryd primé pour visualiser ces données.

La puissance de course du Polar nécessite un GPS et un capteur barométrique, ce dernier étant absent du Vantage, moins cher. Mais même sans alimentation, vous obtenez un grand nombre de données qui satisferont les coureurs débutants et même ceux qui s’y mettent sérieusement.

Utiliser la Polar Vantage M pour la natation : vous obtenez les mêmes mesures et les mêmes performances que la Polar Vantage V, bien que la montre soit un peu plus petite et plus légère. En fait, cette diminution de la taille et du poids la rend plus adaptée à une utilisation en piscine.

Elle est bien équipée pour les séances en piscine intérieure. Il est facile de choisir la longueur de la piscine au début de la séance et de voir les données en temps réel comme la distance, le rythme et la durée. Polar prétend qu’il peut également fournir des données précises sur la fréquence cardiaque dans l’eau, reste à savoir si cette technologie est fiable ou pas.

Une fois la séance d’entraînement terminée et synchronisée avec Polar Flow, vous pouvez voir votre rythme maximum, la distance parcourue, votre taux de combustion des graisses et même une répartition de vos styles de nage. Vous pouvez passer délibérément de la nage libre à la brasse à chaque tour et les données reflètent cela dans l’application.

GPS : la Polar Vantage M est équipée d’un GPS et d’un A-GPS, pour une première localisation rapide sur les satellites. Nous constatons que l’accrochage était rapide. La Polar M s’est bien comporté par rapport au très fiable Garmin Fenix 5.

Options « Smartwatch » : les notifications Smartwatch arrivent plus tard. La Polar M n’offre pas de paiements sans contact ni de contrôle de la musique. Elle promet quelques capacités de smartwatch, mais celles-ci sont encore en cours de réalisation. Les notifications et les alertes des smartphones arriveront plus tard.

Ce que vous n’obtiendrez pas, ce sont des fonctions comme les commandes musicales, Spotify intégré ou les paiements sans contact, que vous pouvez trouver sur des appareils comme le Garmin Forerunner 645 Music. Il s’agit d’un outil d’entraînement avant tout, plutôt qu’une smartwatch sportive.

Autonomie

Pour ce qui est de l’autonomie, la Vantage M revendique 30 heures d’entraînement très compétitives en utilisant le GPS et la fréquence cardiaque optique. Presque parfait.

Nous avons constaté que vous n’auriez que deux semaines d’entraînement avec une seule charge basée sur quatre séances d’une heure et une longue séance de 2 à 3 heures par semaine. Cela s’ajoute à l’utilisation quotidienne.

Une chose que nous aurions aimé voir, c’est la possibilité d’ajuster certains paramètres comme le GPS, le rythme cardiaque, et la luminosité, ce qui permet de prolonger la durée de vie des batteries.

Pour quel usage ?

Polar Vantage M - Pour quel sport

Maintenant que nous avons couvert toutes les bases, passons alors à l’aspect sportif. Après tout, c’est probablement pour cette raison que vous avez acheté la Polar Vantage plutôt qu’une autre montre non sportive.

La Vantage M est dotée d’une énorme pile de modes sport que vous pouvez ajouter à votre montre. Le but de ces modes est non seulement de fournir un modèle de départ pour certains champs de données (que vous pouvez personnaliser), mais aussi de s’assurer que la dépense calorique est correcte pour chaque activité.

De plus, ils permettent de régler le GPS sur l’état adéquat. Par exemple, en le désactivant pour la course sur tapis roulant, mais en l’activant pour la natation en eau libre. En ce qui concerne les pages de données et les mesures de données, vous disposez de pages de données personnalisables (jusqu’à 8 pages), chaque page pouvant contenir jusqu’à 4 mesures.

En outre, il existe des pages de données « communes » que vous pouvez activer ou désactiver, comme l’heure, le rythme, l’altitude, la puissance, ainsi que les comptes à rebours et les intervalles.

Une partie de la disparité se situe dans le domaine de la puissance (principalement le cyclisme), où Garmin dispose de champs populaires comme la puissance normalisée (NP), le facteur d’intensité (IF) et le score de stress à l’entraînement (TSS).

Polar ne dispose pas de ces champs, ni de la possibilité pour les développeurs tiers de créer leurs propres champs de données personnalisés via la plateforme Connect IQ de Garmin

Polar Vantage M – Comparatif

Polar Vantage M vs Polar Vantage V ?

[amazon box= »B07G89MZJ5,B07G8GH4DN » grid= »2″]

Ces deux engins sont quasiment jumeaux, vu qu’ils sont similaires à plusieurs niveaux. Ce qui rend les deux modèles différents des autres séries Polar au niveau des capteurs, c’est que le nouveau cardiofréquencemètre Polar Precision Prime, qui fonctionne également en natation, est équipé de 9 LED (5 vertes, 4 rouges) et de quatre électrodes. Il s’agit d’un capteur développé par Polar et disponible uniquement sur Vantage.

La Polar Vantage M dispose d’un altimètre barométrique sur la Polar Vantage V, contrairement à la Vantage M qui mesure l’altitude via GPS. Quant à l’affichage, les deux sont couleurs sauf que sur la Polar Vantage V dispose d’un écran tactile.

Concernant les Mesures d’entraînement sur les deux modèles. Training Load Pro est disponible dans les deux modèles (charge cardiovasculaire, charge musculaire et charge perçue). Pour ce qui est de l’autonomie, la Vantage V dure jusqu’à 40 heures contre seulement 30 heures pour la Polar Vantage M. Pour plus d’informations, nous vous invitons à lire notre avis sur la Polar Vantage V.

Polar Vantage M ou Garmin Forerunner 235 ?

[amazon box= »B07G89MZJ5,B016ZWT64M » grid= »2″]

La Polar Vantage M et la Garmin Forerunner 235 sont deux montres qui conviennent aussi bien aux amateurs qu’aux professionnels. La Vantage M est légère, élégante. Il lui manque une partie de la perspicacité du modèle supérieur, mais vous en aurez quand même pour votre argent, avec des fonctions comme Training Load Pro, qui vous permet de voir la pression que chaque séance exerce sur votre corps, et l’indice de course à la progression qui fournit une évaluation comparative vraiment utile dont tout coureur peut bénéficier.

Par contre, si votre budget est limité, la Polar Vantage M est loin d’être votre meilleur choix. Bien qu’elle soit moins riche en fonctionnalités que la Garmin 235, elle parvient à mesurer avec précision la FC, l’altitude et la progression de la course à pied, tandis que l’application Polar Flow qui l’accompagne fournit une quantité décente d’informations supplémentaires qui seront plus que suffisantes pour la plupart des coureurs débutants.

Contrairement à la Garmin qui est nettement meilleure en termes de fonctionnalités et précision en ce qui concerne les données et suivi. Grâce à son GPS capricieux et à son design peu inspirant, la Garmin Forerunner 235 conserve sa couronne de meilleur rapport qualité-prix. Pour plus d’informations, nous vous invitons à lire notre avis sur la Garmin Forerunner 235.

Verdict

La Polar Vantage M coûte peut-être moins cher que la Vantage V, mais cela ne signifie pas que vous obtenez une montre de sport de qualité inférieure. Mais les changements de conception ne sont pas assez radicaux.

Vous obtenez pratiquement toutes les mêmes caractéristiques, ou du moins un bon mélange de ce que la Vantage V a de mieux à offrir, à un prix plus abordable. Ce prix met la Vantage M en concurrence avec des montres comme la Vivoactive 3 Music ou la montre Spartan Trainer de Suunto. Si vous vous intéressez surtout au suivi sportif exclusivement, c’est la montre qu’il vous faut.