Polar Grit X Avis : on vous dit tout sur cette montre

Polar Grit X Avis

La Polar Grit X est une montre connectée dédiée aux sportifs professionnels. Elle est robuste et solide grâce à la norme militaire MIL-STD-810G, et possède différents capteurs et un GPS intégré qui se synchronise efficacement avec Glonass, et avec d’autres satellites. On est donc sûr d’avoir des précisions au niveau des tracés et des données de géolocalisation. En plus du GPS performant, on y retrouve de nouvelles fonctionnalités de gestion de santé qui font de la montre un véritable coach virtuel. Elle va à la fois suivre les différentes activités, mais aussi suivre le niveau des glucides, des protéines ou encore le niveau d’hydratation. Avec son autonomie pouvant atteindre 100 heures, on ne peut toujours pas s’attendre à ce qu’elle se recharge tout en restant accrochée au poignet.

Polar Grit X Avis

[amazon box= »B088L2QTJ5″ template= »vertical »]

Points forts

  • La montre est robuste grâce à la norme militaire MIL-STD-810G, efficace pour lui permettre de résister aux chocs et aux changements de température.
  • La montre peut se manipuler via l’écran tactile et via les 5 boutons manuels qui se trouvent de part et d’autre.
  • La montre est capable de suivre efficacement le taux de protéines et de glucide grâce à sa nouvelle fonction Smart FuelWise.
  • De nombreux profils sportifs complexes tels que l’ultra trail ou le Triathlon sont compatibles avec la Polar Grit X.

Points faibles

  • Le design de la Polar Grit X n’est pas très attractif et ne va pas convenir à ceux qui recherchent plus de style.
  • La montre ne peut toujours pas rester accrochée au poignet lors de la charge.

Polar Grit X – Caractéristiques techniques

Lorsqu’on parle de la Polar Grit X, on pense immédiatement à la solidité et à la robustesse de la montre. En effet, grâce à la norme militaire MIL-STD-810G dont la montre répond parfaitement, elle est tout à fait équipée pour les activités en haute montagne. Cette norme permet à la montre de résister à l’humidité, aux moisissures, aux chocs thermiques, à la poussière, aux vibrations ou encore à la pression en altitude, etc. Bref, elle peut être emmenée partout sans craindre de l’abimer.

L’écran de la montre est recouvert par un verre Gorilla Glass et le boitier est en acier inoxydable, des matières qui renforcent sa robustesse.

La montre embarque comme capteurs un altimètre barométrique, un GPS Sony qui fonctionne avec différents systèmes satellites tels que: GLONASS, GPS, Galileo et QZSS. Il faut noter que tous ces systèmes satellites sont intégrés à la montre. Enfin, elle pèse en tout et pour tout 64g, un poids qui ne se fera certainement pas ressentir lorsque vous serez en haute altitude ; enfin, tout dépend du poignet qui le porte. Une autre particularité intéressante est le fait qu’on puisse calibrer manuellement l’altimètre. En revanche, il n’est pas possible de le faire au départ, mais plutôt lorsque la course a débuté.

Le capteur cardio du Polar se situe à l’arrière du poignet et a dix leds qui le rendent efficace, mais qui font qu’ils consomment un peu plus d’énergie contrairement aux montres sur le marché. Même si ce cardio au poignet est désactivé, on peut utiliser une ceinture couplée en Bluetooth et on peut donc conserver les données en cardio en gagnant de l’autonomie. La montre peut aussi supporter un capteur de puissance.

Design et interface

Polar Grit X - Design et interface

Nous commençons par l’écran en disant qu’il est tactile et a une résolution de 240×240. Malgré la présence du tactile, la montre a aussi 5 boutons qui servent à la manipuler. Le boitier quant à lui n’est pas très luxueux et on dirait même que les finitions sont plutôt brutes et basiques. On retrouve une lunette métallique autour du boitier qui délimite efficacement le contour de la montre et rien d’autre. Rien n’attire le regard à l’apparence, mais c’est un choix qui pourrait satisfaire les personnes qui recherchent de à la fois de la simplicité et de l’efficacité. Disons que le concepteur a plus misé sur le fond que sur la forme.

La prise en mains de la montre se fait aussi facilement grâce à la présence du guide de démarrage qui est disponible dans le package en plusieurs langues différentes. Le tactile de l’écran est aussi réactif et mes 5 boutons sont faciles à retenir. Il ne suffit que de quelques heures de manipulation pour retenir la fonctionnalité de chacun d’eux. Avec le bouton « light », on accède aux options rapides des différents profils sportifs et on peut activer le rétro-éclairage. Lorsqu’on maintient l’appui sur ce bouton, l’écran tactile ainsi que les boutons se verrouillent. Le bouton « up/down » sert à naviguer dans les menus ou à faire défiler les pages de données durant un enregistrement sportif.

Quant au bouton « back/menu », on s’en sert pour accéder au menu principal de la montre depuis l’écran ou pour mettre en pause une activité y mettre fin (pression prolongée).

Enfin, le bouton « ok/start » permet de valider une action ou d’afficher les détails des widgets sélectionnés.

L’écran de la Polar Grit X a 4 affichages avec des informations bien précises et nous apprécions en particulier l’écran Hil spliter : sur cet affichage, les données son scindées en fonction des montées et des descentes. On y retrouve trois formats d’affichage différent : format sur le plat, sur l’allure et sur la distance.

Les différents widgets de la montre sont : les prévisions météo, le Sommeil et nightly recharge (récupération), la Fréquence cardiaque en continu, l’Historique de séances d’entrainement, la Charge d’entrainement, et l’’activité quotidienne (pas / calories).

Fonctionnalités

Précision du capteur cardiaque : ce capteur a été particulièrement développé par la marque et arrive à donner des données de géolocalisations précises grâce à la présence des systèmes satellitaires.

Travail en puissance : c’est une fonction qui permet d’utiliser une technique d’entrainement qui consiste à travailler la Puissance Maximale Aérobie (PMA) au lieu de travailler sur la Vitesse Maximale Aérobie (VMA). C’est une technique essentiellement utilisée par les cyclistes. En effet, avec cette nouvelle technique, le cycliste n’est pas obligé de rajouter à sa chaussure un capteur supplémentaire. Cette technique va aussi être efficace lorsqu’on ne peut pas maintenir des allures précises sur des terrains en montées par exemple.

Fonction Hill Splitter : avec cette fonction, la montre arrive à calculer le nombre de montées et peut même donner la performance que vous avez eue sur chaque montée.

Fonction Smart FuelWise Refueling : cette fonction permet à la montre de calculer tout ce que vous dépensez en termes de glucides, protéines ou lipides durant les différents parcours. Un détail clair est donné et cela permet de suivre sa croissance, et par ricochet sa santé. On peut ainsi savoir à quel moment consommer un peu plus de lipides et à quel moment chercher à bruler le plus de calories. On peut régler des rappels d’hydratation ou d’alimentation.

Guide d’entrainement : une fois que les objectifs à atteindre sont insérés dans la montre, celle-ci se permet de proposer des exercices et possède des guides d’entrainements permettant de s’entrainer pour s’améliorer dans la pratique de sports Outdoor.

Paramètre de gestion d’économie : cette fonction permet de faire varier la durée de l’autonomie par des réglages précis : cardio au poignet et GPS, changer la fréquence d’échantillonnage (attention ne pas oublier que la qualité GPS peut être dégradée), capteur cardio au poignet, extinction automatique de l’écran.

Suivi d’itinéraire : la montre permet d’avoir des indications précises une fois qu’un itinéraire est enregistré. Elle va enregistrer toutes les données qui sont sur le parcours ainsi que le la fréquence cardiaque, l’allure et la vitesse de déplacement, etc. Nous regrettons le fait que Polar ne propose toujours pas d’outil pour tracer un itinéraire. Mais on va se contenter de la synchronisation avec komoot. Il faut simplement tracer l’itinéraire, coupler les deux comptes (Polar et komoot) et le transfert de l’itinéraire se fera automatiquement vers la montre. L’avantage qu’on a à tracer l’itinéraire sur komoot est la présence du guidage pas à pas. La montre va vous guider en servant d’indications précises avec des flèches bien lisibles sur l’écran.

Météo : la montre est efficace pour donner des prévisions météorologiques ainsi que pour prévenir des orages. C’est une bonne manière de savoir quelle activité entreprendre et quelle activité reporter des heures ultérieures. Nous apprécions particulièrement le fait que la montre donne des prédictions météo sur les deux heures à venir en plus des informations sur l’état actuel de la météo. Elle va jusqu’à détailler les informations météorologiques en indiquant les températures, le niveau de pluie, le vent, la direction, la force, et de nombreuses prévisions.

Suivi du sommeil : la montre est aussi efficace pour évaluer la qualité du sommeil en détectant les différentes phases. Elle va ainsi déterminer si le nombre d’heures de sommeil que vous avez eu est suffisant pour que votre corps soit reposé après vos exercices physiques. Elle peut aussi vous proposer un nombre d’heures précises de sommeil à avoir pour garder la forme.

Fonction relax : lorsque la montre détecte que vous êtes stressé, elle va proposer des exercices de respirations pour vous aider à vous détendre. C’est assez pratique lorsqu’on a eu une lourde journée et qu’on a du mal à s’endormir les nuits.

Autonomie

Au niveau de l’autonomie, la Polar Grit X propose environ 40 heures d’autonomie, de quoi satisfaire les coureurs les plus insatiables. C’est une autonomie efficace pour les longues activités telles que l’ultra trail ou encore le marathon. Sachant que ces 40 heures d’utilisation se passent avec le GPS actif, on peut donc aller bien au-delà et atteindre jusqu’à 100 heures d’utilisation en mode montre connectée.

Toutefois, nous déplorons le fait qu’il ne soit pas possible de recharger la montre pendant que l’enregistrement d’une activité est en cours.

Mais, nous apprécions le fait que chaque utilisateur ait la possibilité de gérer l’autonomie de sa montre en programmant l’écran pour qu’il se désactive tout seul, ou en réduisant la précision GPS.

Pour quel usage ?

Polar Grit X - Pour quel usage

La montre est essentiellement pour les activités outdoor et pour l’ultra-trail. Parmi les profils compatibles avec la montre, on peut citer la course à pied, la randonnée, le cyclisme, la natation en piscine, la natation en eau libre, le Triathlon ou encore un profil multisport libre. De quoi satisfaire la plupart des professionnels sportifs.

Une fois que l’une de ces activités est entamée, la montre va à la fois enregistrer les données de suivi basique (Cadence de course via l’accéléromètre, distance et d’allure, température) et va en plus gérer votre alimentation en proposant des rappels d’hydratation comme cela a été précédemment mentionné.

Pour chaque activité sélectionnée, il ne faut pas oublier de régler la durée de l’effort, son intensité ainsi que le type de ravitaillement que vous avez prévu. Ainsi, la montre va procéder à des rappels de prise de glucides ou d’hydratation durant les entrainements.

Nous apprécions le fait que malgré les profils intéressants déjà chargés sur la montre, il est possible d’en rajouter de nombreux autres qui sont sur la plateforme Polar Flow. De la boxe à la dance en passant par l’escalade, tout y est pour satisfaire le plus grand nombre.

Nous apprécions aussi le fait que la montre supporte le capteur de puissance Stryd qui permet de fournir des données sur l’allure, la puissance, ainsi que la distance. Il faut noter que ces éléments sont parfois plus précis que ceux obtenus avec les capteurs de la montre.

Polar Grit X – Comparatif

Dans cette section, nous vous proposons un comparatif entre le Polar Grit X, le Vantage V et le Garmin Fenix 6. Ces trois montres sont efficaces pour des activités outdoor, mais diffèrent à plusieurs autres niveaux. Nous les avons comparés en termes de design, de fonctionnalités, de caractéristiques techniques et de présence de capteurs. Leur autonomie a aussi été comparée afin de vous aider à choisir la meilleure montre connectée pour vous.

Polar Grit X ou Polar Vantage V ?

[amazon box= »B088L2QTJ5,B07G8GH4DN » grid= »2″]

Les deux montres ont des boitiers identiques et leurs écrans sont entourés d’une lunette. Leurs écrans ont la même dimension, mais force est de constater que celui de la Polar Grit est plus lisible surtout lorsqu’on est en plein soleil. Les boutons qui servent à manipuler les montres ont presque les mêmes fonctions.

Les deux montres sont encore dotées d’un GPS Sony qui fonctionne avec Galileo, Glonass ou encore QZSS. Elles sont aussi dotées d’un capteur cardio qui fonctionne très bien même sous l’eau, ce qui est essentiel pour des activités de natation.

Même si elles sont presque identiques en tout point, la Polar Grit X est compatible avec plusieurs profils, ce qui n’est pas le cas pour la Vantage V. Il faut dire qu’avec cette dernière montre on ne peut se contenter que de peu de profil alors qu’on a la possibilité de télécharger beaucoup d’autres profils en synchronisant la Grit X. En plus, cette dernière montre a aussi des fonctionnalités qu’on ne retrouve pas dans la Vantage V à savoir : le Fuelwise (un assistant qui aide se ravitailler), le Hill splitter (module logiciel qui exploite avec plus de précisions les dénivelés), le test orthostatique ou encore la navigation Komoot.

Au niveau de l’autonomie, il faut compter 100 heures pour la Grit X sans utilisation ou presque du GPS et 40 heures avec utilisation du GPS. Le Vantage V quant à lui a une autonomie de plus de 4 jours malgré une utilisation intensive. Lire notre avis complet de Polar Vantage V.

Polar Grit X ou Garmin Fenix 6 ?

[amazon box= »B088L2QTJ5,B07XJQQK3X » grid= »2″]

Au niveau du design, nous remarquons que les deux boitiers ont une taille identique de 47mm. La Grit X pèse environ 64g contre 80g pour la Fenix 6. Elles sont toutes les deux étanches à 100 mètres et sont dotées de la norme militaire MIL-STD-810G. Au niveau des écrans, on note aussi une différence de résolution avec 260×260 pour celui de la Fenix 6 contre 240 x 240 pour celui de la Grit X.

Au niveau des capteurs et autres outils de navigation, nous notons la présence d’une boussole, d’un suivi d’itinéraire et d’un import GPX. Pour la création des itinéraires, la Fenix 6 utilise différentes plateformes telles que Strava, Komoot, ou encore Garmin connect. La Grit X en revanche se sert que de la plateforme Komoot.

Au niveau des fonctionnalités, on note que ces deux montres sont capables d’enregistrer les différentes données basiques et d’aider à la récupération, à afficher les différentes données dans les montées avec les fonctions ClimPro et ascensions Auto pour le Fenix 6 et Hill Splitter pour le Grit X. Les montres ont aussi toutes les deux des fonctions de ravitaillement.

Au niveau de l’autonomie, il faut compter 40 heures pour la Grit X contre 36 heures pour la Fenix 6 lorsque le GPS ainsi que les autres capteurs sont utilisés. Lire notre avis complet de Garmin Fenix 6.

Verdict

En terminant, nous pouvons dire que la Polar Grit X convient parfaitement à tous les professionnels expérimentés qui sont à la recherche d’une aide virtuelle pour s’évaluer au quotidien. Grâce à ces nombreux capteurs et son GPS qui fonctionne avec Glonass et les autres satellites, le sportif obtient des données exactes et précises. Nous sommes ravis de la multitude d’activités sportives qui est compatible avec la montre, mais nous pensons que les néophytes pourraient se perdre dans la multitude de fonctionnalités qui s’y trouve. La Polar Grit X est une vraie montre connectée avec laquelle on peut s’entrainer durant de nombreuses heures. Cependant, il aurait été plus simple de pouvoir la recharger pendant qu’on l’utilise. En plus, un peu d’effort sur les couleurs et sur le design l’aurait rendu un peu plus attractif pour le genre féminin. Mais, disons que la plupart de ceux qui partent en haute altitude en montagne sont les hommes, alors, ce design brut et robuste devrait convenir à leur poignet.