Montre connectée TomTom : avis et comparatif

Montre TomTom

La marque TomTom a plusieurs montres connectées multisports qui permettent de s’évaluer en tant que sportifs. La plupart des produits de la marque sont utilisés pour les activités outdoor, mais le constructeur a aussi pris le soin de les rendre performantes même si on choisit de s’exercer en salle ou à la maison. La montre connectée TomTom regorge de fonctionnalités de suivi intéressantes, parfois un peu déroutantes pour les personnes qui ne s’y connaissent pas trop en matière de technologie. Mais il faut reconnaitre qu’avec la présence de l’application dédiée TomTom MySport, les tocantes sont faciles à paramétrer et l’analyse des données se fait aussi rapidement. La particularité avec ces modèles que nous vous présentons dans cette liste est qu’elles peuvent s’utiliser avec plusieurs autres applications de sports, ce qui permet de mieux faire les évaluations personnelles.

Montre connectée TomTom – Comparatif

Nous vous présentons quatre modèles de montres connectées. Nous avons pris le soin de préciser les détails au niveau technique, fonctionnel ainsi que les précisions au niveau du design. Avoir un comparatif sous les yeux est toujours utile pour nous guider dans nos choix et surtout en matière de technologie, il est préférable de savoir à quoi s’attendre avant de se décider dans un achat final.

[amazon box= »B01M1571VZ,B01HZPJGPM,B01HZPJR9W,B0711MGTJ2″ template= »table »]

TomTom Adventurer : la montre GPS dédiée aux coureurs, randonneurs et les skieurs

[amazon box= »B01M1571VZ » template= »vertical »]

Points forts

  • Présence d’un lecteur de musique.
  • Tracé GPS précis.
  • Fonctions pour d’autres sports.
  • Calcule des pressions et dénivelés.

Points faibles

  • Absence de smart notifications.
  • Pour changer de sport, vous devez arrêter l’activité en cours.

L’Adventurer est l’un des modèles les plus complets pour les activités outdoor. La tocante est équipée de plusieurs capteurs qui assurent sa performance. On a la présence d’un baromètre, d’un capteur de cadence, d’un moniteur de rythme cardiaque, d’un cardio optique, d’un accéléromètre, d’une boussole et d’un GPS.

La particularité de cette montre est aussi la présence d’une ceinture qui permet d’avoir des données précises lors des exercices de fractionnées. En plus, on a la possibilité de coupler plusieurs autres capteurs de précision avec la montre tels qu’un capteur de vitesse ou encore un footpod. Ainsi, on peut avoir des données sur la vitesse et l’allure de déplacement durant les activités de cyclisme ou encore suivre les itinéraires de manières précises en se servant de la boussole intégrée.

L’altitude est aussi mesurée aussi bien que les dénivelés grâce à la présence de l’altimètre barométrique. Et, avec le GPS intégré, on peut se permettre de courir dans des zones inconnues sans craindre de se perdre.

Une autre fonction intéressante de la TomTom Adventurer est le fait qu’elle peut gérer la musique et être associée à un casque. Ainsi, on n’est plus obligé de se déplacer avec le smartphone puisqu’on peut télécharger de nombreuses playlists dans la montre grâce à sa mémoire de 3Go.

Une autre fonction intéressante est l’enregistrement de parcours dans la montre. Il est possible d’ajouter jusqu’à 15 parcours dans la montre en prenant soin de les télécharger au préalable dans l’ordinateur avant d’effectuer le transfert. Nous pensons qu’il aurait été plus simple de pouvoir tracer directement des itinéraires, sans avoir à passer par des fichiers GPX lors des téléchargements sur ordinateur.

Autre bonne nouvelle de la montre, il est possible de programmer des challenges avec ses propres performances en regardant une activité qui a déjà été faite (fonction partenaire virtuel).

Les données enregistrées sur la montre peuvent être analysées dans les moindres détails grâce à l’application TomTom Sports. Cette application permet d’accéder à des commentaires et des comparaisons avec les résultats précédents. C’est aussi sur cette application qu’on va retrouver toutes les données sur la cadence, la vitesse ou la fréquence cardiaque au repos.

Le design de la TomTom Adventurer se distingue des autres modèles par la présence de la boucle au niveau des bracelets. Deux couleurs de bracelets sont disponibles : le noir et l’orange. Et, pour renforcer la solidité de la montre, une couronne en plastique la recouvre empêchant ainsi l’apparition des rayures.

Le boitier de la montre est détachable et il y a un bouton Joystick qui permet de naviguer. Les données de musique apparaissent quand on appuie sur ce bouton vers le haut, les options du menu sont en bas (appui vers le bas), les activités sportives sont sélectionnées à droite et on active le tracking d’activité en appuyant à gauche.

Même si l’affichage de la montre est clair sur l’écran tactile, la montre ne peut pas afficher la fréquence cardiaque au repos. Il faut aller dans l’application pour avoir une telle info.

En ce qui concerne l’autonomie, la TomTom Adventurer est capable de tenir pendant 5 heures en utilisation intensive. Retrouvez plus d’informations sur notre avis de TomTom Adventurer.

TomTom Runner 3 : une montre qui a une excellente liaison satellitaire du GPS

[amazon box= »B01HZPJGPM » template= »vertical »]

Points forts

  • Bonne liaison satellite du GPS.
  • Plusieurs choix de couleurs des bracelets.
  • Montre multisport compatible avec plusieurs profils sportifs.
  • Lecteur musique intégré.

Points faibles

  • Impossible d’avoir des notifications provenant du smartphone.
  • Absence d’altimètre.

Ce modèle de TomTom est aussi efficace pour assurer le tracking d’activité ainsi que l’enregistrement des activités sportives grâce à la présence de ses capteurs. On retrouve un cardiofréquencemètre, un GPS intégré, un capteur cardio et une boussole, disons, tout ce qu’il faut pour s’orienter et avoir des données de géolocalisations précises.

La Runner 3 est aussi étanche, ce qui lui permet d’être compatible à tous les sports nautiques.

Bonne nouvelle pour les fans de musique, car ils peuvent désormais écouter de la musique directement depuis la montre. Il suffit d’y connecter un casque via le Bluetooth pour être plus à l’aise.

En termes de compatibilité, en plus du Bluetooth, la montre est compatible avec Android et IOS.

Avec tous ces capteurs précités, la Runner 3 est efficace pour enregistrer le nombre de calories brulées, le nombre de pas, ou encore le nombre d’heures d’activité physique et d’inactivité. Le but est de motiver à réduire au maximum les heures d’inactivités. La montre est aussi efficace pour enregistrer le nombre d’heures de sommeil afin que le sportif sache si ses entrainements sont équilibrés ou pas.

Même si la Runner 3 est plus efficace pour la course à pied, elle est aussi compatible avec d’autres sports tels que la natation, le vélo, la gymnastique et on a même un mode freestyle. L’analyse des données se fait avec l’application TomTom Sport, une application efficace qui résume toutes les informations liées aux différents parcours sous forme de graphiques détaillés.

Pour les personnes qui n’aiment pas toujours emprunter le même parcours, il y a la possibilité de télécharger de nouveaux parcours dans la montre. Une fois que les parcours sont ajoutés, la mise à jour de la montre se fait automatiquement ainsi que les précisions du GPS tout au long du parcours.

On retrouve toujours le mode challenge personnel qui permet de défier ses propres prouesses en essayant de se dépasser. Une autre bonne manière de se motiver et de motiver les autres est de leur partager les résultats de nos entrainements directement sur les réseaux sociaux en mode sans fil.

Au niveau du design, la montre n’a pas un écran tactile et on retrouve également un bouton multifonction qui permet de la manipuler entièrement. La montre pèse en tout 50g et a un air robuste avec son boitier carré qui peut sembler mastodonte sur les poignets fins.

Malgré cet aspect un peu rustique, la Runner 3 a de belles finitions et elle a aussi la particularité de proposer plusieurs différents bracelets de différentes couleurs. Une aubaine pour les personnes qui aiment adapter leurs tocantes à leur style vestimentaire.

Petite précision au niveau du capteur de GPS qui est cette fois en-dessous de l’écran et est tourné vers le ciel ce qui facilite la liaison satellitaire.

Au niveau de l’autonomie, il faut s’attendre à 5heures d’utilisation en mode intensif et à 11 heures si certains capteurs tels que le lecteur musique ou le GPS sont désactivés. Mais en mode montre connectée, la Runner 3 peut résister 3 semaines avant de se décharger complètement. Lire notre avis complet de TomTom Runner 3.

TomTom Spark 3 : une montre compatible avec plusieurs applications sportives

[amazon box= »B01HZPJR9W » template= »vertical »]

Points forts

  • Montre compatible avec plusieurs applications.
  • Support de plusieurs fichiers de musique.
  • Montre compatible avec différents profils sportifs.
  • Données GPS précises.

Points faibles

  • Impossible de faire des entraînements fractionnés.
  • Transfert de musique laborieux.

Nous commençons par le design de la montre en indiquant la présence d’un boitier carré et une épaisseur qui ne passe pas inaperçue surtout lorsque la montre est portée par un petit poignet. Mais en tant que montre sportive, la Spark 3 a le mérite d’être solide et résistante et a conservé des bracelets de différentes couleurs. En effet, puisque le boitier peut se détacher des bracelets, on peut se permettre de les remplacer par d’autres nuances de couleurs afin d’adapter au milieu où l’on se rend.

Pour faire fonctionner la montre, il faut se servir du bouton qui se trouve en-dessous de l’écran. Même si l’écran n’est pas tactile, le bouton multifonction est efficace pour permettre d’accéder à toutes formes de données de navigation.

Tout comme les modèles qui l’ont précédée, la Spark 3 est efficace pour effectuer le suivi des activités sportives sans qu’on soit obligé d’avoir un smartphone à proximité. Elle est même dotée d’un GPS intégré et d’un cardiofréquencemètre assurant la mesure des fréquences cardiaques et celles de géolocalisation.

En revanche, les novices en matière de technologie peuvent se perdre un peu avec la multitude de programmes qui s’y trouve.

Toutefois, une fois qu’on réussit à la prendre en main, la Spark s’avère complète, car elle propose aussi des séances d’entrainement pour aider le sportif à atteindre l’objectif qu’il s’est fixé.

Le GPS quant à lui est assez efficace pour des activités de VTT et le signal s’obtient rapidement. En plus, en fonction de l’heure de l’entrainement, la montre détermine les données GPS en se basant sur les données de positionnement GPSFix.

Il est aussi possible d’associer un casque Bluetooth afin de lire la musique, mais aussi de recevoir les notifications audio des différentes statistiques une fois que l’activité démarre. En revanche, la Spark 3 a des difficultés à programmer des entrainements de fractionnés.

Aussi, si vous souhaitez l’utiliser pour de la natation, il faut savoir que malgré son étanchéité de 40 mètres, le GPS ne permet pas de tracé en bassin ou en eau libre. La seule manière d’avoir les données est de rentrer au préalable les objectifs, la longueur du bassin, la distance et tout ce qui concerne le parcours afin que la montre essaie de prendre les mesures convenablement.

La montre est aussi compatible avec les profils vélos, course sur tapis, gymnastique et un mode freestyle est aussi disponible.

L’application TomTom Sports est toujours utilisée pour l’analyse des données, et tous les enregistrements peuvent être retrouvés, que ce soit le rythme cardiaque, les tracés GPS ou encore les différentes vitesses.

La Spark 3 est aussi compatible avec plusieurs autres applications sportives telles que Endomondo, Jawbone UP, Taiwan MySports, MapMyFitness ou Runkeeper.

La montre est aussi avantageuse, car elle propose avec son modèle Cardio + Music un espace de 4Go d’espace de stockage. On peut donc y mettre de nombreuses playlists que ce soit des fichiers MP3, HE-AACv2, MPEG-2, AAC-LC ou MPEG-4. Il suffit d’associer un casque Bluetooth à la montre pour écouter toute sorte de musique durant les entrainements. Toutefois, le transfert des musiques doit impérativement passer par l’application TomTom uniquement pour PC.

Une fois que l’activité est lancée, la montre se chargera d’enregistrer en plus le nombre de calories brulées ou encore le nombre de pas effectués ou la vitesse de déplacement.

Au niveau de l’autonomie, elle peut tenir durant 3 semaines en mode montre connectée, et 5 jours d’utilisation en mode intensif. Lire notre avis de TomTom Spark 3.

TomTom Golfer 2 : une montre toute prête pour les Golfeurs

[amazon box= »B0711MGTJ2″ template= »vertical »]

Points forts

  • Belles finitions.
  • Montre proposant 40 000 parcours.
  • Présence de la fonction coup par coups.
  • Compatible avec Android et IOS.

Points faibles

  • Extrême sensibilité de la montre.
  • Bouton multifonction un peu dur à manipuler.

Comme son nom l’indique, cette montre est principalement réservée aux Golfeurs. Ce modèle est vendu avec deux tailles de bracelets différentes, la taille Small et la taille Large et arrive ainsi à s’adapter à tout type de poignets, que ce soit ceux des hommes ou les poignets plus fins des femmes.

Le design de la montre est plus raffiné avec un écran rectangulaire et une épaisseur renforcée. L’écran de la montre est assez lisible une fois que les informations s’affichent. Les bracelets quant à eux sont toujours en plastique et sont assez pratiques, car il suffit de régler la taille à la dimension de son poignet pour que la montre s’ajuste assez facilement lors des autres utilisations. En revanche, il ne faut pas s’attendre à avoir des bracelets en cuir comme sur le bracelet premium Golfer 1. Il faut aussi savoir que ce bracelet est plus salissant surtout en présence de sueur, mais il suffit de démonter le bracelet pour le nettoyer.

La manipulation de la montre se fait avec le bouton multifonction, un peu dur à faire fonctionner ce qui permet d’éviter des manœuvres inutiles.

Une fois qu’on allume la montre, il faut la brancher au départ sur un ordinateur afin de la synchroniser. Sans cela, il sera impossible de lire les notifications qui vont s’afficher.

Une fois qu’on veut rechercher un parcours, il faut appuyer sur le côté droit du bouton multifonction et la Golfer 2 permet d’avoir le choix entre 40 000 parcours.

Il est possible de naviguer entre différents trous et sélectionner celui qui vous convient. Si l’on veut afficher les obstacles et zoomer, il faut simplement couvrir l’écran de la montre avec la paume de la main pour afficher les obstacles et la distance de sortie de l’obstacle.

Au niveau du tracking d’activité, la montre est aussi efficace pour calculer le nombre de calories dépensées, la distance parcourue, le temps effectués durant les entrainements, ainsi que les différents emplacements des bunkers.

Sur une activité de Golf, la montre va aussi donner les différents scores ainsi que le nombre de coups et de putts

La particularité de cette montre est la présence d’une fonction spéciale qui sert à mesurer les différents coups, de repérer par la suite les différents déplacements gauche ou droit sur le parcours. C’est la présence de l’accéléromètre qui permet d’avoir une fonction aussi précise. Le seul bémol avec cette fonction est son extrême sensibilité qui n’est pas pratique, car des coups supplémentaires peuvent s’ajouter si l’on ne fait pas attention.

La montre embarque aussi un GPS intégré, un gyroscope et est compatible à la fois avec Android et IOS.

On a aussi la présence d’alertes sonores à chaque fois qu’un coup est compté. Il faut s’habituer à ces petites alertes et aux vibrations, car on ne peut pas les supprimer.

Il faut aussi utiliser l’application TomTom MySport pour analyser toutes les données en détail : analyse des putts, des coups, le parcours, les tours, etc. Cette application est aussi utilisée pour supprimer des putts qui ont été rajoutés inutilement.

Au niveau de l’autonomie, il faut s’attendre à ce que la montre résiste pendant environ 10 heures d’autonomie, soit un peu moins de 18 trous.

Verdict

Tous ces modèles que nous vous avons présentés peuvent suivre les activités sportives avec précisions. Elles ont toutes des GPS intégrés qui donnent avec précision les données de géolocalisation. On remarque que la marque a gardé sur tous ses modèles des boitiers carrés ainsi que le bouton multifonction en-dessous des écrans. C’est un peu la signature de TomTom et ce bouton est assez réactif pour permettre une navigation fluide. Les trois premiers modèles de notre liste peuvent efficacement servir pour le tracking de différents profils sportifs, mais les golfeurs doivent se focaliser sur le dernier modèle, la Golfer 2, qui est mieux adapté au niveau des paramètres pour les aider dans leur sport.