Meilleure ceinture cardio : avis et comparatif

Meilleure ceinture cardio

Mesurer le comportement du rythme cardiaque est l’une des priorités lorsqu’on s’entraine, peu importe l’activité sportive que l’on exerce. Encore plus, si on est fan de sport intense tels que la course à pied, la musculation, le vélo ou encore la gymnastique. Pour toutes ces disciplines, il faut veiller à avoir des fréquences de rythme cardiaque régulières et l’instrument idéal pour avoir ce genre de données est la ceinture cardio. Adaptée à tous types de sports, cette ceinture permet de veiller sur le rythme cardiaque et arrive à préciser les heures de fréquences intenses et les zones plutôt calmes, du moins pour certains modèles. Pour vous aider à faire le meilleur choix, nous vous proposons 6 montres de marques différentes.

Ceinture cardio – comparatif

Êtes-vous à la recherche d’un instrument de mesure pour vous accompagner dans vos activités sportives au quotidien et vérifier votre rythme cardiaque ? Si oui, voici six modèles de ceintures qui sont équipés pour répondre à vos besoins techniques et fonctionnels. Dans le comparatif qui suit, nous vous détaillons les fonctions principales de chaque modèle et donnons quelques précisions sur leurs constitutions internes.

Wahoo TICKR : une ceinture qui combine le Bluetooth Smart et ANT+

Points forts

  • Capteur détachable de la sangle.
  • Personnalisation des entrainements.
  • Présence du Bluetooth Smart et du protocole ANT+.
  • Analyse des données avec environ 50 applications.

Points faibles

  • Étanchéité faible d’un mètre.
  • Capteur qui peut s’enlever au simple mauvais geste.

Cette ceinture Wahoo est efficace pour effectuer différents types de sports et peut se connecter avec le Bluetooth smart de différents appareils. Le Bluetooth smart est pratique, car on le retrouve sur plusieurs appareils, ce qui signifie qu’on n’aura pas de mal à coupler la ceinture et à y transférer les données pour les analyser sur les applications respectives.

On a aussi la présence de la technologie ANT+ qui assure la communication avec différents appareils sans fils. La combinaison du Bluetooth et du protocole ANT+ rend la ceinture utilisable par plusieurs montres, téléphones connectés ou tablettes. Par exemple, on peut la connecter avec des montres telles que celles proposées par Apple ou Polar.

En plus, il est possible de connecter la ceinture au GPS d’une montre connectée afin d’avoir les données de localisation. Une fois couplée au GPS, la ceinture pourra mesurer la distance parcourue, ou encore la vitesse de déplacement.

Elle permet aussi de personnaliser les entrainements et de prévoir l’objectif que l’on veut atteindre. Il est clair que ce paramétrage se fait au niveau de l’application qui sera reliée à la ceinture. Une fois l’application installée et associée à la ceinture, cette dernière pourra également relever les données de nombre de calories brulées durant chaque entrainement. On a aussi la possibilité d’insérer différentes zones dans lesquelles on aimerait se déplacer afin de pouvoir personnaliser les entrainements.

Grâce à sa mémoire intégrée, la ceinture arrive à enregistrer et à stocker toutes les données de fréquences cardiaques ainsi que les autres données de performances pour ensuite les analyser sous formes de courbes. Il faut aussi noter que la ceinture est compatible avec pas moins de 50 applications de suivi de performance telles que RuunKeeper. On a donc un large éventail d’application avec laquelle on peut coupler la ceinture. En plus, cette ceinture est compatible avec l’application Wahoo 2 Minutes Workout et permet donc de suivre les exercices intenses comme le cross-training.

En ce qui concerne le design, la ceinture a un capteur qui se détache facilement de la sangle. Cette dernière est lavable à l’eau et reste bien en place lorsqu’elle est mise autour du thorax.

La ceinture est étanche à un mètre et a une autonomie pouvant atteindre 365 jours selon l’utilisation qu’on en fait. Lire notre avis complet de Wahoo TICKR.

Polar H10 : on peut se détacher un peu du smartphone en utilisant cette ceinture

Points forts

  • Présence de picots antidérapants.
  • Ceinture avec mémoire intégrée.
  • Étanchéité de 50 mètres.
  • Compatibilité avec plusieurs montres connectées.

Points faibles

  • Batterie qui fond en utilisation intensive.
  • Sangle qui s’use rapidement en utilisation intensive.

La Polar H10 est aussi un modèle robuste qui se connecte en Bluetooth, peu importe l’appareil Polar qui est à votre disposition. Ainsi donc, elle peut être associée à différents autres outils de performances pour avoir plus de précisions. Plus encore, l’analyse des données peut se faire rapidement puisque l’application va être téléchargée sur différents appareils que ce soit sur IOS ou sur Android.

Cette ceinture a aussi une mémoire intégrée, pratique pour l’enregistrement des données, même en l’absence de smartphone à proximité. Elle est aussi étanche et convient à la natation, car elle enregistrera les données de fréquences cardiaques même sous l’eau. Hormis la natation, on peut l’utiliser pour toutes les autres activités outdoors et toutes celles qui se pratiquent en salle de sport. Parlant de salles de sport, il est bon de savoir que la Polar H10 peut se connecter sur une caméra Go Pro Hero 4 et 5 qui se trouve sur le matériel des salles de sport. C’est toujours agréable de voir ses performances via un écran et la ceinture permet de s’évaluer de manière plus innovante avec cette fonction.

L’application Polar Beat est simple et pratique une fois qu’elle est installée et qu’elle est associée au compte de la ceinture. On retrouve sur l’application tout l’historique des entrainements ainsi que des courbes présentant le rythme cardiaque.

Au niveau du design, on n’a rien de particulier à part la présence du tissu doux qui protège l’utilisateur contre les irritations. Une fois fixée sur le thorax, la Polar H10 ne bouge pas malgré les mouvements brusques qui peuvent arriver durant les entrainements. On a aussi la présence d’une boucle qui permet de fermer la ceinture ainsi que des picots antidérapants. Tout est prévu pour que celle-ci ne glisse pas durant les exercices.

Côté autonomie, ce modèle de Polar permet de faire 400 heures d’enregistrements. Toutefois, en utilisation intensive, cette autonomie va littéralement fondre et ne va pas dépasser 8 jours. Lire notre avis complet de Polar H10.

Garmin HRM Dual : une ceinture qu’on peut connecter à différents appareils simultanément

Points forts

  • Capteur démontable avec une sangle lavable.
  • Possibilité de faire des connexions doubles.
  • Doubles connexions Bluetooth possibles.
  • Possibilité de coupler un capteur RD-Pod.

Points faibles

  • Faible étanchéité d’un mètre.

Garmin est reconnu pour ces instruments de mesure performants et adaptés à tous types de sport. La HRM Dual tire son épingle du jeu avec la présence du protocole ANT+ et sa capacité à pouvoir effectuer des connexions double en mode Bluetooth.

En combinant la technologie ANT+ au Bluetooth, on obtient une ceinture qui peut diffuser le signal à plusieurs autres appareils qui ne sont pas éloignés. Elle peut donc transférer les données rapidement pour l’analyse. En plus, cette ceinture peut être reliée à la fois au GPS d’une montre connectée afin d’obtenir les données de localisation lors des déplacements.

Toutefois, il faut préciser que cette ceinture n’a pas de mémoire intégrée, ce qui veut dire qu’elle doit toujours être accompagnée d’un smartphone afin que le transfert des données se fasse de manière automatique. En plus, elle n’est pas compatible avec la natation puisque les données de fréquence cardiaques ne pourront pas être stockées sous l’eau et elle a une étanchéité réduite d’un mètre.

Hormis l’absence de mémoire, la HRM Dual peut être utilisée avec un capteur RD-Pod, un capteur qui permet d’avoir des données sur la longueur de foulées, l’oscillation verticale et tout ce qui concerne les données de métriques. Des capteurs spéciaux pour vélo peuvent aussi être couplés et la ceinture est aussi compatible avec l’application Zwift.

Ainsi, en plus des fréquences cardiaques, elle peut très bien mesurer les données sur la vitesse de déplacement, la cadence, la distance parcourue ou encore le nombre de calories brulées durant chaque entrainement.

En ce qui concerne le design, le capteur de la ceinture se détache facilement de la sangle ce qui permet de la laver après les entrainements. Cette ceinture tient bien en place durant les entrainements.

Côté autonomie, cette ceinture est capable de tenir 6 mois d’utilisations si les connexions ne sont pas activées en simultané. Lire notre avis complet de Garmin HRM Dual.

Polar H9 : une ceinture compatible avec différentes applications de performances

Points forts

  • Personnalisation des entrainements.
  • Définition des objectifs.
  • Belle autonomie de 365 jours.
  • Précision des fréquences cardiaques.

Points faibles

  • Impossible de faire des doubles connexions.
  • Impossible de l’utiliser sans smartphone.

Cette ceinture de Polar est aussi solide et s’utilise pour évaluer la performance du rythme cardiaque. Cette montre est efficace pour évaluer l’intensité des entrainements en permettant à l’utilisateur de voir s’il se rapproche de son objectif ou pas. Il faut, pour cela, avoir inséré dans la montre l’objectif que l’on aimerait atteindre en termes de cadence de déplacement ou de pulsion cardiaques. En revanche, la ceinture n’est pas toujours efficace pour effectuer la natation, car les données qu’elles relèvent ne sont pas précises.

Elle permet de se connecter en mode Bluetooth et aussi avec le protocole ANT+. Elle peut s’utiliser avec différents autres appareils tels que les montres connectées les smartphones ou encore des tablettes connectées. Il est facile de retrouver l’application dédiée puisque la ceinture est compatible avec différents types d’appareils connectés et des applications performantes telles que TrainerRoad ou MapMyFitness.

Durant les différents entrainements, la ceinture enregistre les données de fréquences cardiaques et on a la possibilité d’insérer des objectifs. La polar H9 propose aussi un guide vocal pour motiver le sportif à réussir ses entrainements.

Elle permet d’accéder à Web Polar et est compatible avec les équipements de gymn 5 kHz. Toutefois, cette ceinture n’a pas de mémoire intégrée et ne peut donc pas enregistrer les données. Au contraire, on a besoin de l’accompagner d’un smartphone connecté afin que le transfert de données se fasse au fur et à mesure. En plus, elle n’est pas compatible avec la natation même si elle est assez étanche pour résister à la sueur. En effet, l’absence de mémoire fait qu’elle ne pourra pas enregistrer les données de fréquences cardiaques sous l’eau.

Hormis le rythme cardiaque, la Polar H9 est efficace pour enregistrer le nombre de calories brulées ou encore le temps effectué pour la réalisation de chaque entrainement.

Au niveau du design, les picots anti-dérapants n’apparaissent pas, mais cela n’empêche pas la ceinture de rester bien fixée une fois qu’elle est mise sur le thorax. On a également une boucle métallique qui permet d’ajuster la ceinture à la taille. Ainsi, elle peut s’adapter à tous les membres de la famille et permet de faire tous les mouvements sans que l’on ressente de gêne.

En ce qui concerne l’autonomie, ce modèle de Polar permet de tenir 365 jours en fonction de l’utilisation que l’on fait. Lire notre avis complet de Polar H9.

Garmin HRM Run : un bracelet qui identifie avec précision le rythme cardiaque

Points forts

  • Ceinture qui supporte les variabilités de FC.
  • Mémoire intégrée permettant de se séparer du smartphone.
  • Personnalisation des entrainements.
  • Présence de la Technologie ANT+.

Points faibles

  • Étanchéité pas suffisante pour la plongée.
  • Ceinture incompatible avec Strava.

Comme son nom l’indique, la HRM Run est dédiée aux activités de Running et tous les sports qui y découlent.

Au niveau technique, elle est dotée de la technologie ANT+ et est compatible avec le Bluetooth et les appareils qui sont sous IOS. Elle peut donc être associée à plusieurs appareils connectés, smartphones, ou tablettes.

Cette ceinture a aussi la particularité de supporter les variabilités de fréquences cardiaques, ce qui est utile lorsqu’on pratique des exercices fractionnés.

En plus de la fonction cardio, elle arrive également à mesurer le taux d’oxygène dans le sang et aide le sportif à déterminer son niveau de fatigue pour ensuite savoir le nombre d’heures de sommeil qu’il lui faut.

La ceinture est étanche à 50 mètres et peut s’utiliser pour la natation. La présence de sa mémoire intégrée lui permet d’enregistrer toutes les données efficacement pour les transférer par la suite sur l’application pour analyse. L’application est simple à utiliser et on y retrouve aussi l’historique des entrainements ainsi que des courbes qui permettent de mieux suivre les données de performances.

Cette ceinture n’est pas uniquement efficace pour la course à pied, mais convient également à d’autres sports tels que la musculation, la gymnastique, le vélo, pour ne citer que ceux-ci. Elle permet d’avoir différentes données de métriques à savoir l’oscillation verticale, le nombre de pas effectués, la cadence de déplacement, la longueur de foulée, l’équilibre du temps au contact du sol ou encore le ratio.

Au niveau du design, on retrouve une ceinture élégante dont le capteur est délimité par un cercle de couleur. Le capteur se détache facilement de la sangle ce qui signifie qu’on peut laver la sangle après chaque entrainement pour enlever la sueur.

Au niveau de l’autonomie, cette ceinture est capable de tenir toute une année sans qu’on ait à changer les piles. Lire notre avis complet de Garmin HRM Run.

Garmin HRM Tri : cette montre doit s’associer uniquement avec les appareils sous ANT+

Points forts

  • Étanchéité de 50 mètres.
  • Présence des Running Dynamics.
  • Support des variations de fréquences cardiaques.
  • Rapidité du signal ANT+.

Points faibles

  • Absence de connexion en Bluetooth.
  • Signal GPS difficile après recharge de la batterie.

Cette ceinture proposée par Garmin est aussi efficace pour mesurer les données de fréquences cardiaques. Elle permet de faire des exercices fractionnés puisqu’elle supporte les variations de fréquence cardiaque.

Au niveau technique, la HRM Tri ne s’utilise qu’avec le protocole ANT+ et non avec le Bluetooth. Il faut donc veiller à ce que tous les appareils avec lesquels on prévoit connecter la ceinture supportent également cette technologie. Toutefois, la technologie ANT+ permet à la ceinture de se connecter avec plusieurs différents appareils de manière simultanée.

Avec ce modèle de Garmin on a aussi accès aux données de métriques et la ceinture est efficace pour enregistrer la longueur de foulée, l’oscillation verticale, le nombre de pas effectués, le temps écoulé pour chaque exercice ou encore la cadence de déplacement. Il faut noter que la HRM Tri a un accéléromètre intégré dont elle se sert pour mesurer avec précision la distance ou encore la vitesse de déplacement.

Elle a une étanchéité de 50 mètres et correspond à la natation en piscine. En revanche, on ne peut pas l’utiliser pour des sports qui nécessitent que l’on aille au-delà de 50 mètres de profondeur, des sports comme la plongée sous-marine. Toutefois, les données de fréquence cardiaques prélevées sont précises même si la ceinture est portée sous une combinaison pour natation.

Elle est aussi facile à coupler avec les montres connectées et il suffit de choisir l’option adéquate pour que le couplage se fasse automatiquement. Toutefois, pour avoir les données de GPS si on se déplace dans une zone inconnue, il faut la coupler au GPS d’une montre connectée. Il faut seulement que cette montre connectée soit aussi dotée de la technologie ANT+. Toutefois, attendez-vous à avoir quelques troubles de signal avec le GPS surtout après avoir changé les piles de la ceinture.

Au niveau du design, la HRM Tri peut se régler à la taille et avec la présence du tissu antidérapant, elle tient bien sur le thorax même malgré la présence de mouvements brusques.

Côté autonomie, elle n’excède pas 10 mois en général quand on l’utilise à cadence modérée. Mais en utilisation intensive, son autonomie va encore être réduite. Lire notre avis complet de Garmin HRM Tri.

Verdict

Toutes ces ceintures sont pratiques et peuvent s’utiliser selon le sport que l’on pratique. En effet le choix d’une ceinture cardio doit se faire en tenant compte de la connectivité (Bluetooth ou ANT+ ou les deux) ou en tenant compte du sport pratiqué (ceinture étanche pour la natation, ou ceinture exclusive pour le running, etc). Il est aussi important de chercher si la ceinture donne des mesures supplémentaires, en plus des fréquences cardiaques (running dynamics par exemple). Ce dernier voudra dire qu’il faut choisir une ceinture qui pourra se coupler avec une montre haut de gamme de style Fenix 6.

Dernière mise à jour des prix le 2020-10-28 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires