Garmin HRM Tri Avis : que vaut réellement cette ceinture

Garmin HRM Tri Avis

La Garmin HRM Tri est une ceinture efficace qui peut pallier à l’absence d’un cardiofréquencemètre dans une montre connectée. Elle est dotée d’un accélérateur et supporte Bluetooth ainsi que ANT+. Grâce à la présence de cet accélérateur, la ceinture ne fait pas qu’enregistrer les données cardiaques, mais elle peut également donner des précisions sur les métriques durant les activités de running. Elle est aussi tout équipée pour enregistrer et transférer les données, ce qui signifie qu’on peut se passer du smartphone en l’utilisant. En revanche, il est parfois difficile de coupler le GPS à la ceinture, surtout après le changement des piles et il n’est pas possible de l’utiliser en piscine. Seule la natation en eau libre est autorisée avec la HRM Tri. Hormis ces petites restrictions, la HRM Tri a une autonomie moyenne de 10 mois et peut se nettoyer à l’eau, ce qui la préserve de l’usure. Voici tous les détails de cette ceinture dans l’analyse qui suit.

Garmin HRM Tri Avis

Points forts

  • L’étanchéité de la ceinture fait qu’on peut l’utiliser pour de la natation en eau libre.
  • La fréquence cardiaque enregistrée est toujours aussi précise même lorsque la ceinture est sous l’eau.
  • La HRM Tri propose des métriques qui permettent d’évaluer les séances sportives comme si on avait une montre connectée au poignet.
  • Le couplage avec les appareils en Bluetooth et ANT+ est simple et rapide.

Points faibles

  • Il n’est pas possible d’utiliser la ceinture pour de la natation en piscine, ce qui est bien dommage si vous avez une piscine chez vous.
  • Après le changement de pile, le couplage du GPS est assez capricieux et parfois énervant.

Garmin HRM Tri – Caractéristiques techniques

La HRM Tri de Garmin est équipée pour transmettre les données par une liaison sans fil. La ceinture supporte le protocole ANT+, mais pas de Bluetooth, ce qui veut dire qu’il faut avoir un appareil qui supporte impérativement ANT+ afin que vous puissiez coupler la ceinture pour avoir les données de fréquences cardiaques. Il faut aussi mentionner que la ceinture supporte efficacement la variabilité de la fréquence cardiaque ainsi que les différentes fonctions avancées.

Elle est aussi capable de fournir des données de métriques durant la course à pied. Nous analyserons en détail ces données plus loin. Elle est dotée d’une batterie CR2032, d’un accéléromètre et a une étanchéité de 5ATM.

En ce qui concerne l’autonomie de la Garmin HRM Tri, la marque propose une autonomie pouvant atteindre 10 mois d’utilisation. En revanche, pour que ces 10 mois soient atteints, il faut que la ceinture soit utilisée seulement pendant 1 heure chaque jour. Vous conviendrez avec nous que si elle est utilisée plus de temps dans la journée, son autonomie va être revue à la baisse.

Une fois que les piles de la HRM Tri nous ont lâchés, il faut simplement se munir d’un outil spécial qui permettra de dévisser les 4 vis afin d’avoir accès à l’espace dédié aux piles. Une fois que ces piles ont été changées, il faut replacer tous les éléments y compris le joint d’étanchéité en refermant le capot.

Toutefois, nous pensons qu’un entretien de la ceinture peut aussi aider à la conserver le plus longtemps possible. Ainsi, nous vous recommandons de la nettoyer à l’eau claire après chaque passage dans la piscine ou après chaque séance d’entrainement. Ainsi, vous pourrez la débarrasser de la sueur et du sel de l’eau qui peuvent l’abimer plus rapidement. Une autre astuce est de ne pas la laisser sécher au soleil ni de ne pas l’enrouler pour la faire sécher. Au contraire, il faut la poser à l’horizontale ou à la verticale et la laisser sécher à l’ombre. Toutes ses capacités ainsi que son design seront préservés.

Design

Garmin HRM Tri - Design

La HRM Tri est une ceinture efficace et polyvalente qui a été conçue pour tous types de professionnels. Pour qu’elle soit facilement portable, un système de réglage de la taille a été inséré ce qui fait qu’on a un ajustement de taille Double.

La sangle est assez élastique et la ceinture est très confortable à porter, même pendant de longues heures d’entrainements. Grâce à son étanchéité, ce modèle de Garmin peut être utilisé pour de la natation sans que la ceinture ne s’use. Nous apprécions particulièrement la présence d’un tissu antidérapant qui permet à la ceinture de rester figée au corps même lorsqu’on est sous l’eau. C’est donc une ceinture idéale pour toutes activités en piscine ou en eau libre. En revanche, nous déplorons le fait que la ceinture ne soit pas assez résistante aux matières chimiques utilisées pour l’entretien des piscines.

Quand on parle de ceinture pectorale, cela renvoie automatiquement aux activités sportives. En effet, une ceinture ne peut pas être portée au quotidien pour un suivi d’activité comme c’est le cas avec une montre connectée. Au poignet, la montre connectée n’est pas du tout gênant, mais avoir une ceinture toute la journée serrée à l’abdomen peut être gênant. Ainsi dit, la HRM Tri est une ceinture qui a été conçue pour enregistrer les fréquences cardiaques durant les entrainements en étant attachée au torse. Elle est adaptée à différents profils sportifs tels que la course à pied, la nage en eau libre, le vélo, la musculation, le marathon ou encore le Triathlon.

Que vous ayez une montre accrochée au poignet ou pas, la ceinture est efficace pour enregistrer également le nombre de pas effectué ou encore le nombre de calories brulées. On peut donc se passer de la montre un tant soit peu.

Compatibilités

Couplage de la ceinture : la HRM Tri arrive à se coupler rapidement aux différentes montres connectées. Une fois que la montre est active et qu’on porte la ceinture, il faut sélectionner dans les paramètres l’option de « moniteur de fréquence cardiaque externe ». Une fois que cette option est sélectionnée, le couplage s’effectue automatiquement. En revanche, nous remarquons que le couplage de GPS à la ceinture prend un peu plus de temps et peut s’avérer laborieux. Il faut s’attendre à refaire la manœuvre plusieurs fois.

Compatibilité avec des profils sportifs : Lorsqu’elle est utilisée pour la course à pied, la ceinture tient bien au torse malgré les mouvements brusques. Même lorsqu’on pratique son sport sous la pluie, la HRM Tri est dotée d’une partie antidérapante qui fait qu’elle ne glisse pas, en tout cas très peu. La ceinture est efficace lors de la course à pied à cause des métriques qu’elle propose. On peut donc se fier à ces informations pour améliorer ses performances ou la posture durant le sport.

Une autre particularité de la ceinture HRM Tri est que lors de la natation, elle fonctionne efficacement même si elle est portée sous une combinaison. Malgré la présence de l’eau, la fréquence cardiaque reste précise, ce qui est un point positif pour la HRM Tri.

Suivi des activités

Enregistrement de données : la HRM Tri a une mémoire lui permettant d’enregistrer les données de fréquence cardiaque. Ainsi dit, il est possible de l’utiliser sans avoir un smartphone à proximité, car une fois l’entrainement terminé, il suffira de transférer les données sur un smartphone ou une montre connectée pour une meilleure lecture et analyse des données. Ainsi dit, c’est une ceinture qui peut très bien substituer au smartphone ou à tout autre appareil technologique de suivi. En revanche, puisque la ceinture ne peut pas être portée au bureau ou durant le sommeil, on ne peut pas avoir des informations liées aux différentes phases de sommeil. Une raison pour ne pas trop éloigner la montre de son bras.

Fonction métrique : la ceinture est équipée pour donner les informations relatives au running Dynamics. Toutes les séances de course à pied peuvent ainsi être analysées en détail. La ceinture mesure les mouvements du buste grâce à la présence de son accéléromètre et enregistre la cadence, le nombre de pas effectués, l’oscillation verticale, le mouvement vertical de la poitrine, ainsi que le temps de contact au sol à chaque fois que le pied est posé au sol.

Amélioration de foulée : avec les données de métriques, on améliore considérable la cadence de course ou de la foulée durant les activités sportives.

Mesure de la fréquence cardiaque

Garmin HRM Tri - Mesure de la fréquence cardiaque

Fréquence cardiaque de l’intervalle de nage : si vous exercez des activités de natation, la ceinture sera capable d’enregistrer et de fournir des statistiques sur la fréquence cardiaque de tous les intervalles de nage. Cette ceinture est donc habilitée à aider l’utilisateur à surveiller ses progressions durant les activités nautiques.

Qualité des données : une fois que la ceinture est portée, il suffit d’humidifier un peu les capteurs pour que ceux-ci soient prêts à donner des détails fiables sur la fréquence cardiaque. Nous apprécions le fait que la ceinture arrive d’elle-même à prendre le dessus sur l’option FC de la montre connectée (si l’utilisateur a une montre connectée son poignet). Il n’y aura alors pas de confusions de données entre celles enregistrées par la ceinture et celle prévue pas la montre.

Transmission cardiaque précise : sur les activités telles que le cyclisme, il n’y a aucun problème à recevoir les données de fréquence cardiaque. Nous remarquons aussi qu’il n’y a pas de décalage entre l’affichage des données et tous les efforts de pédalage qui sont fournis.

Séances d’entrainement fractionnées : avec la HRM Tri, il est possible de faire des entrainements fractionnés, car la ceinture arrive à repérer plus facilement tous les changements d’intensité. En effet, c’est un peu difficile pour certains modèles de permettre les fractionnées, mais avec une ceinture telle que le modèle présenté dans notre analyse, on a plus de chance d’avoir des informations de fréquence cardiaque ou de métriques que s’i l’on utilisait une montre connectée.

Garmin HRM Tri – Comparatif

Avant de terminer, nous vous proposons un comparatif entre trois ceintures que nous trouvons efficaces les unes les autres. Ce sont la HRM Tri, la Polar H10 et la Wahoo TICKR X. Quelles sont leurs différences ? En quoi sont-elles similaires et qu’elle en ait l’utilité qu’on peut faire de chacune d’elle ? C’est à questions que répondront les paragraphes que nous vous proposons dans cette section. Nous nous sommes basés sur leurs caractéristiques techniques et sur leurs fonctionnalités afin de déceler les différents éléments qui peuvent faire vaciller votre choix.

Garmin HRM Tri ou Polar H10 ?

Ces deux ceintures ont des sangles qui sont réglables ce qui est un avantage pour les utilisateurs. Ces deux modèles sont aussi munis d’une partie antidérapante qui permet aux ceintures de très bien tenir sur le corps même si vous exercez votre activité sous l’eau. Nous remarquons aussi la présence de l’accéléromètre chez la HRM Tri, ce qui n’est pas le cas chez la Polar H10.

Au niveau des fonctionnalités, on note de nombreuses similitudes avec leur capacité d’enregistrer les données en temps réels et de pouvoir les transférer par la suite sur un téléphone ou une montre. En effet, ces deux ceintures ont une mémoire suffisante leur permettant d’enregistrer les fréquences cardiaques. Ainsi, on n’est pas obligé d’avoir à disposition un smartphone en les utilisant. En plus, elles sont toutes les deux capables de continuer à prélever les fréquences cardiaques, même sous l’eau. En revanche, la HRM Tri n’a pas été conçue pour de la natation en piscine, mais plutôt en eau libre.

Une différence à ce niveau est que la Polar H10 ne peut pas donner de métriques, contrairement à la HRM Tri qui a la capacité de donner en plus de la fréquence cardiaque les informations relatives au temps de contact au sol, au nombre de pas effectués, à la distance parcourue ou le nombre de calories brulées. Cette dernière ceinture est donc mieux adaptée aux utilisateurs qui ont besoin d’avoir plus d’informations que les simples fréquences cardiaques.

En revanche, il est possible de connecter la Polar H10 à une caméra GoPro Hero 4 ou Hero 5 afin d’avoir une incrustation des différentes fréquences cardiaques. Avec la HRM Tri, il est aussi possible de faire des entrainements fractionnés, ce qui n’est pas le cas avec la Polar H10. En plus, la HRM Tri arrive à surpasser la FC d’une montre connectée et permet de ne pas avoir de confusion. Par exemple lorsqu’une montre connectée est utilisée en plus de la ceinture HRM Tri, cette dernière va désactiver automatiquement l’option Fréquence cardiaque de la montre et va directement enregistrer les données. Ainsi, l’utilisateur ne peut pas avoir de confusion entre les données de la montre et celle recueillie pas la ceinture.

La HRM Tri a une batterie CR2032 tandis que la H10 a une batterie CR2025. On remarque une autonomie de 400 heures pour la Polar H10, soit 16 jours si le Bluetooth et ANT+ sont désactivés. La HRM Tri, quant à elle, a une autonomie de 10 mois lorsqu’on utilise la ceinture à fréquence moyenne. Lire notre avis de Polar H10.

Garmin HRM Tri ou Wahoo TICKR X ?

Au niveau du design, nous remarquons en premier la sangle rétractable des deux modèles et surtout la présence de l’écran sur la ceinture Wahoo. Cet écran n’est pas simplement décoratif, mais permet d’indiquer des informations lors de l’utilisation de la ceinture.

Les deux ceintures sont dotées d’un accéléromètre et supportent aussi ANT+. La ceinture de Wahoo supporte également le Bluetooth ce qui lui donne la possibilité de pouvoir se connecter avec de multiples appareils et applications qui supportent à la fois Bluetooth et ANT+. Avec la HRM Tri, par contre on est obligé d’avoir un appareil qui supporte ANT+ pour pouvoir y transférer les données. Elles sont aussi étanches et permettent d’exercer des activités de natation. Grâce à leur accéléromètre, ces deux ceintures sont efficaces pour enregistrer la distance parcourue, la vitesse de déplacement, le nombre de pas effectués ou encore le nombre de calories brulées au cours de l’entrainement. La ceinture Wahoo a aussi la possibilité de décompter automatiquement toutes les répétitions lorsqu’elle est associée à l’application Wahoo 7 minute Workout. Avec l’appli Wahoo Runfit, la ceinture permet de faire des exercices de musculation intenses ou du cross-training. Un autre de ses avantages est que cette ceinture fonctionne avec plus de 50 applis pour smartphone.

Un autre point fort de la ceinture Wahoo est sa capacité de pouvoir l’utiliser en hors ligne pour les enregistrements. Grâce à sa mémoire, on peut démarrer l’enregistrement sans avoir un smartphone connecté à proximité. Il suffit ensuite de transférer toutes les données vers une tablette.

Verdict

Pour terminer cette analyse, nous pouvons dire que la HRM Tri est une ceinture plus équipée que la HRM Run de Garmin. Son design n’est pas très différent des autres modèles, mais on remarque la présence du tissu antidérapant qui permet à la ceinture de bien se fixer au corps même lorsqu’elle est touchée par de l’eau de pluie. Avec la précision de la fréquence cardiaque qu’elle émet et les données de running Dynamics, la ceinture est efficace pour analyser son comportement sportif durant les activités. Malheureusement elle ne peut pas se porter au quotidien comme une montre connectée, sinon elle aurait été efficace comme tracker d’activité. Mais contentez-vous de votre montre au bureau ou en ville et prenez plaisir à enlever un peu la montre durant les séances d’entrainement, car la ceinture pourra tout enregistrer et transférer les données facilement. En plus, une fois qu’elle est bien entretenue (lavée et nettoyée), elle peut atteindre l’autonomie fixée par le concepteur, soit 10 mois d’utilisation.

Dernière mise à jour des prix le 2020-11-27 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires