Ceinture cardio Bluetooth : voici les meilleurs modèles

Ceinture cardio Bluetooth

Lorsqu’on pratique du sport, il est important de veiller aux différentes fréquences cardiaques afin d’évaluer ses performances et surtout ses progressions durant les entrainements. Cela permet de veiller sur l’équilibre entre la pratique sportive et la santé. Toutefois, pour avoir plus de possibilités d’analyser les données, il faut choisir un instrument qui se connecte au Bluetooth afin de l’associer à différents autres appareils. Pour arriver à avoir beaucoup plus de précision au niveau de l’activité cardiaque, il faut le plus souvent se munir d’une ceinture cardio Bluetooth. Les mesures prises par une ceinture renforcent celles qui sont prélevées par une montre connectée puisque la ceinture se place sur l’abdomen, plus proche donc du cœur, contrairement à la montre qui est au niveau du poignet.

Ceinture cardio bletooth – Comparatif

Pour vous aider à choisir entre les nombreuses ceintures qui sont en vente sur le marché, nous vous proposons 6 modèles de marques différentes. Le comparatif relève les fonctions principales de chaque ceinture ainsi que les différences au niveau technique et au niveau du design.

Polar H10 : plus besoin de se surcharger avec un smartphone en utilisant cette ceinture

Points forts

  • Possibilité de régler la taille de la ceinture.
  • Ceinture compatible avec la natation.
  • Compatibilité avec plusieurs montres.
  • Utilisation de la ceinture sans smartphone.

Points faibles

  • Autonomie en baisse rapide en cas d’utilisation intensive.
  • Modèle qui s’use rapidement en cas d’utilisation intensive.

La première ceinture que nous vous présentons est la Polar H10, une ceinture compatible avec tous les appareils Smart de Polar en Bluetooth. La particularité de cette ceinture est la présence de sa mémoire intégrée qui permet de pouvoir l’utiliser sans smartphone à proximité. En effet, elle va enregistrer les données pour ensuite les transférer vers une montre ou un appareil connecté comme une application pour l’analyse des données. Avec cette ceinture, on peut aussi regarder les enregistrements directement en la connectant à une caméra Go Pro Hero 4 et 5. Ainsi, le sportif va voir ses différentes performances ainsi que ses progressions, ce qui lui permettra de mieux s’évaluer.

Cette ceinture est aussi efficace car elle peut s’utiliser avec la plupart des appareils de fitness et de musculation ou tout autre appareil, pourvu que ce dernier arrive à se connecter en Bluetooth. La présence des électrodes améliorées fait que les informations collectées sont fiables.

Il faut aussi préciser que la Polar H10 continue à relever la fréquence cardiaque même lorsqu’elle est immergée sous l’eau lors d’une activité de natation par exemple. En plus, sa transmission est de 5 kHz.

L’application Polar Beat dédiée est téléchargeable sur tous les appareils sous IOS ou Android. Une fois l’application installée, il suffira de créer un compte tout en associant ce compte à la Polar H10.

Au niveau du design, la ceinture est recouverte d’un tissu doux qui empêche l’apparition d’irritations. En plus, on y retrouve des picots antidérapants qui se fixent à la peau, empêchant ainsi à la ceinture de glisser malgré les mouvements durant les entrainements. Et, pour bien la refermer autour du torse, on a aussi la présence d’une boucle de sécurité que l’on peut ajuster à la taille en fonction de la forme de l’utilisateur.

En ce qui concerne l’autonomie, Polar propose pour sa ceinture une autonomie de 400 heures malgré une utilisation intensive du Bluetooth ou du protocole ANT+. Toutefois, avec des piles CR2025, la montre va tenir un peu plus longtemps, peu importe l’utilisation qu’on en fait. Mais tout contre fait si la ceinture est utilisée chaque de manière intensive, il lui sera difficile de dépasser 8 jours d’autonomie. Lire notre avis complet de Polar H10.

Wahoo TICKR : une ceinture compatible avec ANT+ et le Bluetooth Smart

Points forts

  • Sangle facile à démonter pour le nettoyage.
  • Compatibilité avec ANT+ et Bluetooth.
  • Belle autonomie de 365 jours.
  • Compatibilité avec 50 applications.

Points faibles

  • Détachement du capteur sensible au niveau du devant.
  • Incompatible avec la plongée.

La particularité de ce deuxième modèle est qu’il peut se connecter à la fois au Bluetooth smart, mais aussi à ANT+. Il est bon de préciser que le Bluetooth Smart permet de relier le smartphone à n’importe quelle application. Il suffit ensuite de synchroniser l’application au capteur cardiaque pour pouvoir suivre toutes les données de fréquences cardiaques. Le protocole ANT+ de son côté permet à la ceinture de se relier à une montre connectée en mode GPS. Elle peut se connecter au GPS des montres Garmin, Polar ou encore celles du géant Apple.

La TICKR permet de personnaliser les entrainements en les prévoyant à l’avance et d’enregistrer les différentes zones d’entrainements.

Une fois que l’activité démarre, la ceinture va également enregistrer le nombre de calories brulées, ce qui permet un bon suivi de performance par la suite. Si vous utilisez aussi des applications d’entrainements, sachez qu’on peut y coupler la ceinture de Wahoo pour plus d’évaluation.

La TICKR est pratique par la diversité de possibilité qu’on a pour l’analyse des données. En effet, la Wahoo Tickr est compatible avec pas moins de 50 applications telles que Nike Run Club, Zwift ou RunKeeper pour ne citer que ces deux.

La ceinture a aussi une mémoire intégrée qui fait qu’on se séparer du smartphone durant les entrainements puisque tout sera enregistré convenablement. Même le nombre de calories brulées pour chaque exercice sera aussi prélevé. Il suffira ensuite de veiller au transfert de toutes ces données pour les analyser.

Si vous êtes un sportif professionnel qui pratique un sport de haute intensité, il faut coupler la ceinture à l’application Wahoo 7 Minute Workout. Cette application permet de faire du cross-training ainsi que le décompte automatique de tous les mouvements répétitifs.

La ceinture peut aussi servir pour du fitness, car elle permet de veiller sur le comportement de son rythme cardiaque. On peut même se fixer un rythme cardiaque à atteindre et évaluer la progression au fur et à mesure du parcours.

En ce qui concerne le design, cette ceinture peut facilement se détacher de sa sangle, ce qui signifie qu’on peut laver la sangle toute seule. Il est aussi possible d’ajuster la taille de la sangle et la ceinture a un écran à l’avant qui s’allume en bleu ou en rouge en cas de mise sous/hors tension, ou en cas connexion et de réception du pouls. Enfin, la Wahoo TICKR résiste à l’eau, car elle est étanche à 1 mètre de profondeur.

En ce qui concerne l’autonomie, la ceinture peut tenir une année pleine grâce à sa batterie CR2032. Lire notre avis complet de Wahoo TICKR.

Polar H9 : cette ceinture peut aussi s’utiliser en salle de sport

Points forts

  • Belle autonomie de 1 an et plus.
  • Ceinture facile à prendre en main.
  • Possibilité de définir des objectifs.
  • Présence d’un guide vocal.

Points faibles

  • Impossible de faire la double connexion.
  • Absence de mémoire intégrée.

La Polar H9 quant à elle peut se connecter à différents appareils de plusieurs manières : par le Bluetooth, par ANT+ et par la liaison 5kHz. En revanche il n’est pas possible de faire des connexions simultanées par exemple avec Zwift et GPS en même temps ou deux connexions en Bluetooth avec 2 appareils. En revanche, les connexions individuelles fonctionnent très bien et la Polar H9 se connecte aussi avec appareils cardio des salles de sport.

Le petit bémol est que les données de fréquences cardiaques ne sont pas enregistrées sous l’eau.

Toutefois, durant les entrainements il est possible de définir des objectifs au niveau de la ceinture et de se laisser guider vocalement.

Ce modèle de Polar n’a pas de mémoire intégré et doit impérativement transférer au fur et à mesure les données vers un smartphone connecté. C’est aussi l’une des raisons pour lesquelles la ceinture ne peut pas être utilisée pour la natation puisqu’aucune donnée de FC ne pourra être enregistrée sous l’eau.

Durant les entrainements, la ceinture va enregistrer les données du rythme cardiaque ou encore le nombre de calories brulées et toutes ces données doivent être analysés par la suite via l’application dédiée. Cette application fournit également des analyses post-entrainement ce qui permet au sportif d’évaluer ses progressions au fur et à mesure.

Il faut aussi noter que la ceinture est compatible avec plusieurs différentes applications dédiées au suivi à savoir Runkeeper, MapMyFitness, Zwift, Sufferfest ou TrainerRoad. En plus, elle peut s’associer au GPS des montres connectées pour rajouter d’autres données de suivi de performance. Avec la Polar H9, on a aussi accès aux services Web Polar Flow et la ceinture peut se synchroniser avec équipements de gym 5 kHz et ANT.

Au niveau du design, on retrouve un crochet métallique, mais pas de picots antiglisse cette fois. La ceinture est proposée en deux tailles différentes et une fois resserrée autour de l’abdomen, elle tient bien ferme malgré les mouvements dus aux entrainements.

En ce qui concerne l’autonomie, la Polar H9 peut tenir 365 jours ou plus selon qu’elle est utilisée intensément ou à un niveau modéré grâce à sa batterie CR2025. Lire notre avis de Polar H9.

Garmin HRM Dual : une ceinture avec laquelle on peut faire des connexions doubles

Points forts

  • Possibilité de laver la sangle.
  • Possibilité de coupler un capteur vélo exclusif.
  • Précision des fréquences cardiaques.
  • Doubles connexions Bluetooth possibles.

Points faibles

  • Impossible de l’utiliser sans smartphone à proximité.
  • Incompatible avec la natation.

Comme les autres modèles cités, la HRM Dual peut aussi se connecter en utilisant ANT+ et ou le Bluetooth et cette fois, Garmin permet également de faire des connexions double. Il y a donc désormais la possibilité de coupler la ceinture à la fois à une montre ayant un GPS et un smartphone. Le protocole ANT+ permet aussi de diffuser le signal à différents appareils dans le même rayon.

La ceinture n’a pas de mémoire intégré ce qui veut dire que le smartphone ne doit pas être loin pour que le transfert se fasse automatiquement. En plus, elle n’est pas compatible avec les activités nautiques puisque l’enregistrement ne peut pas se faire sous l’eau faute de mémoire.

En revanche, elle résiste très bien lorsqu’elle est immergée ou en cas de sueur. Il faut aussi détacher la sangle pour la nettoyer à l’eau en cas de besoin.

Puisque la ceinture ne permet pas d’avoir les données de métriques, il est recommandé d’utiliser le capteur RD-Pod afin de pallier à cette absence surtout durant la course à pied. En ce qui concerne la fréquence cardiaque, toutes les données sont précises et il est possible d’utiliser la ceinture avec l’application Zwift, un avantage pour les cyclistes qui peuvent aussi y connecter un compteur exclusif pour vélo pour avoir encore plus de précision au niveau des fréquences cardiaques.

Cette ceinture a un design simple et élégant avec des bandes rectangulaires qui apporte un peu de charme. 2 boutons de pressions relient le capteur à la sangle ce qui veut dire que cette sangle peut se détacher facilement pour le nettoyage. La ceinture reste bien en place lorsqu’elle est fixée sur l’abdomen et ne bouge presque pas durant les exercices.

En ce qui concerne l’autonomie, la HRM Dual ne peut tenir que 6 mois ou encore moins si elle utilisée intensément. Cette faible autonomie (comparée aux ceintures du comparatif) est due au fait qu’on peut y faire de nombreuses connexions et même des connexions simultanées. La pile de la ceinture doit donc être constamment vérifiée et changée. Lire notre avis complet de Garmin HRM Dual.

Garmin HRM Run : enfin une ceinture qui supporte les variabilités de FC

Points forts

  • Support des variabilités de fréquences cardiaques.
  • Mémoire intégrée.
  • Correction de la posture.
  • Compatibilité avec différentes montres connectées.

Points faibles

  • Ceinture incompatible avec les vélos elliptiques.
  • Incompatible avec la plongée ni avec Strava.

Cette ceinture a un capteur qui est délimité par un cercle de couleur, une couleur qui lui donne un peu plus d’éclat. La sangle de son côté s’ajuste facilement à la taille et est aussi lavable, ce qui facilite l’entretien.

Ce modèle de Garmin peut s’utiliser avec ANT+, IOS et aussi avec le Bluetooth. Cela signifie qu’on peut utiliser la ceinture en la connectant à différentes montres connectées ou smartphones.

La particularité de la ceinture est qu’elle supporte les variabilités de fréquence cardiaque et peut donc s’utiliser pour les exercices fractionnés.

La ceinture est efficace lorsqu’on pratique les activités de Running ou tout autre sport dérivé du running. Une fois que les entrainements démarrent, la ceinture va enregistrer la cadence de déplacement, les fréquences du rythme cardiaque et va aussi aider à corriger la posture adoptée par le sportif durant l’exercice. Elle arrive également à mesurer le taux d’énergie restant dans le corps après chaque entrainement ce qui permet de connaitre le moment idéal pour se lancer dans d’autres activités sportives ou plutôt dans le repos. La ceinture agit donc comme un coach virtuel, tout comme le ferait une montre connectée.

Pour le transfert des données, on a besoin de toujours être accompagné d’un smartphone connecté, mais le transfert peut aussi se faire après les séances d’entrainement, car la HRM Run dispose d’une mémoire intégrée. Puisqu’elle a une mémoire, cette ceinture peut convenir aux nageurs, car elle est étanche aussi à 50 mètres de profondeur.

Toutefois, il est bon de préciser que la ceinture n’est pas compatible avec les vélos elliptiques ni avec Strava. En revanche, une fois connectée à l’application dédiée de Garmin, on a accès à plusieurs données de suivi de performances et on a la possibilité de modifier plusieurs autres paramètres.

En ce qui concerne l’autonomie, la HRM Run est capable de tenir aussi 365 jours ou plus selon qu’elle est utilisée intensément chaque jour ou pas. Lire notre avis de Garmin HRM Run.

Suunto Smart Sensor : cette ceinture peut accompagner dans plusieurs sports

Points forts

  • Design compact.
  • Sangle détachable et lavable.
  • Ceinture compatible avec la natation.
  • Compatibilité avec Strava.

Points faibles

  • Étanchéité un peu faible de 30 mètres.
  • Non compatible avec la plongée.

Cette ceinture multisport est compatible avec différents profils tels que la natation, le running ou encore le cyclisme.

La particularité de la ceinture est qu’elle est efficace pour enregistrer les données de fréquences cardiaques même sous l’eau grâce à son étanchéité de 30 mètres. La mémoire intégrée de la ceinture fait que les données de suivi de performance sont enregistrées convenablement et sont transférées par la suite sur une montre ou un téléphone connecté.

La ceinture est aussi compatible avec l’application de Suunto Movescount, une application sur laquelle on retrouve de nombreuses données de suivi de performances. La Smart Sensor est également compatible avec différentes applications mobiles ainsi que les appareils qui se connectent avec le Bluetooth smart. Elle est aussi compatible avec les applications de fitness telles que Strava ou Sports Tracker.

Les données de fréquences cardiaques sont prélevées avec précision et on retrouve toutes les données sur l’application dédiée pour un suivi de performance.

Avec la Smart Sensor, on peut également pratiquer de la musculation ou les arts martiaux grâce à la portée du signal qui permettent de s’entrainer sans montre connectée.

En plus des fréquences cardiaques, la ceinture arrive aussi à enregistrer le nombre de calories brulées durant chaque entrainement.

Au niveau du design, on a un modèle compact qui s’accroche facilement à la poitrine. Une fois porté, on ne ressent aucune gêne durant les différents entrainements.

Le capteur se démarque avec le nom de la marque inscrite en grand et se fixe à la sangle rapidement grâce à un système rapide. Cette sangle est donc lavable, ce qui facilite l’entretien après chaque entrainement. La sangle élastique peut s’ajuster à la taille et reste solidement à sa place durant chaque exercice.

Au niveau de l’autonomie, la Suunto Smart Sensor permet d’avoir 500 heures d’enregistrement avant de chercher à changer la batterie.

Verdict

Ces ceintures sont tout aussi efficaces les unes que les autres. Grâce à leur connexion en Bluetooth et via ANT+, elles peuvent s’associer à des montres connectées de différentes marques, ce qui facilite l’utilisation et surtout l’analyse des données. Si vous ne pratiquez pas de sports nautiques, vous pouvez choisir une ceinture sans mémoire intégrée. En revanche, si vous en avez besoin pour faire de la natation, il est préférable de choisir une ceinture qui a une mémoire intégrée afin que les données de fréquences cardiaques soient enregistrées sous l’eau le temps de l’entrainement.

Dernière mise à jour des prix le 2020-10-28 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires