Ceinture cardio ANT+ : voici les meilleurs modèles

Ceinture cardio ANT+

Avoir une ceinture cardio est efficace lorsqu’on a besoin de précision en ce qui concerne la fréquence cardiaque. Les mesures prises par une ceinture sont toujours plus précises que celles prises par le cardiofréquencemètre d’une montre connectée, car la montre se place sur le poignet tandis que la ceinture se place sur le thorax, plus proche du cœur. On a donc plus de précision au niveau du mouvement cardiaque. Toutefois, après chaque entrainement, il est important de transférer les données vers des smartphones ou tablettes afin de mieux les analyser et c’est à ce moment que l’on a besoin d’un bon réseau de communication entre les différents appareils sans fil. Pour avoir de bonnes liaisons en utilisant peu d’énergie, le protocole ANT+ est le mieux adapté, car il permet de réussir la liaison entre plusieurs appareils de manière simultanée. Une ceinture cardio ANT+ va donc pouvoir se connecter à un smartphone, une tablette ou tout autre type d’instrument supportant la technologie.

Ceinture cardio ANT+ – Comparatif

Nous vous présentons dans le comparatif qui suit six différentes ceintures cardio qui ont la technologie ANT+. Nous avons mis en exergue les différences au niveau technique et quelques précisions au niveau des fonctionnalités.

Garmin HRM Dual : cette ceinture a la particularité de permettre des connexions doubles

Points forts

  • Design simple avec sangle lavable.
  • Protocole ANT.
  • Doubles connexions Bluetooth possibles.
  • Compatible avec les capteurs de vélo.

Points faibles

  • Absence de mémoire intégré et de GPS.
  • Impossible de l’utiliser pour la natation.

Cette ceinture de Garmin est bien équipée pour accompagner dans les sports outdoor ou les sports en salle. Avec la présence du protocole ANT+, la ceinture est capable de diffuser le signal à plusieurs appareils pourvu que ceux-ci soient dans le même rayon.

Une autre précision à faire est que la Dual permet de faire des connexions doubles en mode Bluetooth. On a donc la possibilité de relier la ceinture à un GPS présent dans une montre connectée même si la ceinture a déjà été reliée à une tablette connectée.

Parlant de GPS, il faut préciser que cette ceinture n’en possède pas et dépend de celui d’un smartphone connecté. En plus, la ceinture n’a pas de mémoire et effectue au fur et à mesure le transfert vers l’appareil avec lequel il est connecté. Et, cette absence de mémoire fait qu’on ne peut pas emporter ce modèle de Garmin sous l’eau pour la natation.

Que ce soit durant la course à pied ou d’autres sports intenses, il est préférable d’y coupler un capteur RD-Pod afin d’avoir les données de métriques. En plus, durant le cyclisme, on peut coupler un capteur spécial pour vélo et retrouver plus de mesures de performance sur l’application Zwift. Une fois que les entrainements commencent, la ceinture enregistre les données de fréquences cardiaques qu’on va par la suite retrouver sous forme de courbe au niveau de l’application. Avec ce genre de capteur spécialisé, les fréquences cardiaques prélevées seront plus précises sur l’application.

Au niveau du design, on retrouve une ceinture élégante avec le capteur qui est facilement détachable de la sangle. Puisque le capteur est détachable, il est possible de nettoyer la sangle après chaque entrainement.

Au niveau de l’autonomie, la ceinture arrive à atteindre six mois d’utilisation avant qu’on soit obligé de lui changer ses piles. Toutefois, si elle est utilisée avec beaucoup plus de connexions simultanées, son autonomie va être réduite. Lire notre avis complet de Garmin HRM Dual.

Polar H10 : une ceinture presque complète qui peut s’utiliser sans smartphone

Points forts

  • Ceinture compatible avec plusieurs tailles.
  • Présence d’une mémoire intégrée.
  • Ceinture compatible avec la natation.
  • Compatible avec différents types de montres connectées.

Points faibles

  • Autonomie faible en mode intensif.
  • Une ceinture qui s’use rapidement.

La Polar H10 est aussi une ceinture presque complète qui est compatible avec différents types d’activités. Elle peut se connecter en Bluetooth à tous les appareils Smart de la marque Polar ce qui permet de retrouver facilement l’application dédiée pour analyser les données.

La H10 est aussi dotée d’une mémoire intégrée qui permet l’enregistrement des données de fréquence même en l’absence de smartphone. Ainsi on peut l’utiliser pour la natation puisque la ceinture enregistrera les fréquences cardiaques pour ensuite les transférer sur l’application pour analyse. La ceinture est aussi compatible avec la musculation, le fitness ou encore la course à pied. Peu importe l’appareil qui y sera couplé en Bluetooth, il sera possible de retrouver les données d’évaluation.

Il est également possible de visionner les enregistrements, car la ceinture est compatible avec la caméra Go Pro Hero 4 et 5. On peut donc suivre les progressions et les évaluations de manière plus objectives.

L’application dédiée avec laquelle la ceinture peut fonctionner est Polar Beat, une application facile à utiliser une fois que le compte créé est associé à la ceinture. Il faut aussi noter qu’elle est compatible avec IOS et Android, ce qui permet de retrouver l’application plus facilement.

En ce qui concerne le design, on retrouve un tissu doux qui empêche l’apparition des irritations. La ceinture tient bien ferme lorsqu’elle est installée sur le thorax grâce à la présence des picots antidérapants qui empêchent qu’elle glisse. En plus, la boucle de sécurité renforce la résistance de la ceinture. Ainsi, malgré les mouvements brusques, la ceinture restera bien en place. Cette ceinture a aussi la particularité de s’ajuster facilement à la taille, ce qui veut dire qu’elle peut convenir à plusieurs personnes à la fois.

En ce qui concerne l’autonomie, Polar propose une résistance de 400 heures d’enregistrement même si la ceinture est utilisée de manière modérée. Il faut s’attendre à environ 8 jours d’autonomie si la ceinture est utilisée de manière intensive. Lire notre avis complet de Polar H10.

Polar H9 : cette ceinture s’utilise avec le Bluetooth et une liaison 5kHz

Points forts

  • Définition des objectifs à atteindre.
  • Guide vocal pour atteindre les objectifs.
  • Bracelet facile à manipuler.
  • Présence du protocole ANT+.

Points faibles

  • Absence de double connexion.
  • Pas de mémoire intégrée.

Ce deuxième modèle de Polar est aussi efficace dans l’accompagnement du suivi de performance et permet des connexions par ANT+ et Bluetooth. Si vous êtes un amoureux de salles de sport, cette ceinture est aussi pratique avec les sports qui se pratiquent en salle et permet d’avoir des fréquences cardiaques fiables. Toutefois, ces données ne sont pas toujours fiables quand on pratique la natation.

Toutefois, il est bon de préciser que cette montre de Polar ne permet pas des connexions simultanées, ce qui veut dire qu’on ne peut pas s’y connecter à une montre et un smartphone en l’utilisant. Il faudra soit se servir du GPS de la montre ou connecter directement la ceinture au smartphone. Néanmoins, la présence du protocole ANT+ fait qu’on peut se servir de la ceinture avec différents types d’appareils qui dispose également de cette technologie.

Durant les entrainements, la Polar H9 permet d’enregistrer des objectifs et dispose d’un guide vocale avec lequel on évalue et on adapte les performances dans le but d’atteindre l’objectif fixé.

Cette ceinture ne dispose pas non plus de mémoire intégrée, ce qui fait qu’on est obligé de le connecter à un smartphone pour que le transfert des données se fasse automatiquement. L’absence de mémoire empêche la ceinture d’être compatible avec la natation, car les données ne pourront pas être enregistrées sur la ceinture pour analyse ultérieure.

Avec la Polar H9, on a la possibilité d’utiliser différents types d’application de suivis tels que Sufferfest, Runkeeper, Zwift, TrainerRoad ou MapMyFitness. Il est aussi possible d’accéder à Web Polar Flow ainsi que de l’utiliser avec les équipements de gym 5 kHz ou ANT.

Durant les entrainements, le nombre de calories brulées est aussi calculé en plus de l’analyse du rythme cardiaque et les données sont consultables post-entrainements pour une meilleure analyse du parcours. Il est donc possible de veiller sur ses progressions au fur et à mesure.

En ce qui concerne le design, la H9 a gardé le crochet métallique qui sert à resserrer la ceinture autour du thorax.

L’autonomie de la Polar H9 est de 365 jours, mais cette autonomie varie selon que le bracelet est utilisé de manière intense ou modéré. Lire notre avis de Polar H9.

Wahoo TICKR : profitez à la fois de ANT+ et du Bluetooth smart

Points forts

  • Sangle lavable à l’eau.
  • Présence du Bluetooth Smart.
  • Diffusion du signal en ANT+.
  • Compatibilité avec 50 applications.

Points faibles

  • Capteur facile à détacher en cas de fausses manipulations.
  • Étanchéité faible.

Une autre ceinture intéressante à utiliser est la Wahoo TICKR, une ceinture qui a le mérite de proposer une connexion avec le Bluetooth Smart. Cette connexion utilise un peu moins d’énergie que le Bluetooth normal. En plus, le Bluetooth Smart donne la possibilité de connecter la ceinture à plusieurs appareils et de pouvoir plus clairement les données de fréquences cardiaques. De plus, la présence de la technologie ANT+ fait qu’on peut connecter la ceinture à une montre connectée ou un smartphone afin d’en utiliser le GPS. Vous l’aurez compris, la TICKR ne possède pas de GPS intégré et dépend d’une puce externe.

La Wahoo TICKR a aussi la particularité de pouvoir se connecter au GPS de différentes montres Apple, des montres Polar ou Garmin.

Avec cette ceinture à la taille, on peut personnaliser ses entrainements. En effet, il est possible d’enregistrer différentes zones d’entrainements ce qui permet de prévoir à l’avance les enregistrements. Ainsi, on peut sélectionner le parcours ainsi que l’objectif que l’on veut atteindre. Il ne faut cependant pas oublier de connecter la ceinture à l’application dédiée afin de pouvoir retrouver le nombre de calories qui aura été brulées durant les entrainements. De toute manière, puisque la ceinture a une mémoire intégrée, toutes les mesures de fréquences cardiaques vont être enregistrées pour être analysées par la suite. Avec la présence de sa mémoire, on n’est plus obligé de se déplacer avec un téléphone connecté puisqu’il suffira de transférer les données par la suite.

Une autre particularité de cette ceinture est qu’elle est compatible avec environ 50 applications de suivi telles que RunnKeeper ou encore Nike Run Club. Il est aussi possible de coupler la Wahoo TICKR à l’application Wahoo 2 Minutes Workout afin de suivre les entrainements intensifs comme ceux pratiqués durant le cross-training. En plus, on retrouve sur cette application le décompte automatique des mouvements, surtout ceux qui se répètent.

Au niveau du design, on retrouve une ceinture dont la sangle se détache aussi du capteur, un point important qui facilite l’entretien. Une fois mise sur le thorax, il suffit de bien ajuster la ceinture pour que celle-ci reste fixe malgré les mouvements. L’écran qui s’allume en bleu ou rouge indique que la ceinture est mise sous/hors tension ou qu’elle commence à recevoir les pouls. Cette ceinture est aussi résistante à la sueur et à l’eau, mais sa faible étanchéité de 1 mètre ne lui permet pas de résister aux plongées sous-marines.

Au niveau de l’autonomie, la wahoo TICKR est aussi capable de tenir pendant 365 jours. Lire notre avis complet de Wahoo TICKR.

Garmin HRM Run : ce modèle de Garmin mesure avec précision les fréquences cardiaques

Points forts

  • Fréquences cardiaques précises avec support des variabilités.
  • Présence d’une mémoire intégrée.
  • Personnalisation des entrainements.
  • Technologie ANT+.

Points faibles

  • Ceinture incompatible avec la plongée.
  • Impossible de la connecter à Strava.

Ce modèle proposé par Garmin est dédié essentiellement aux activités de Running et sports dérivés, comme son nom l’indique. Une fois que les entrainements démarrent, la ceinture va mesurer le rythme cardiaque, la cadence de déplacement.

Lorsqu’on l’utilise aussi durant les exercices fractionnés, la HRM Run arrive à supporter les variabilités de fréquence cardiaque et identifie toutes les phases d’activité cardiaque intensive ou faible.

La ceinture permet aussi d’avoir des précisions sur la posture durant la course. On peut donc adapter sa cadence tout au long des entrainements.

Au niveau technique, la HRM Run est dotée de la technologie ANT+ et supporte les appareils sous IOS. La connexion s’effectue également via le Bluetooth, ce qui fait qu’on peut coupler la ceinture à différentes montres connectées ou smartphones.

Cette ceinture a aussi la capacité de mesurer le taux d’oxygène dans le sang et permet donc d’évaluer le niveau de fatigue après chaque entrainement. Ainsi on peut se baser sur cette mesure pour se fixer un temps de repos adéquat. Toutefois, toutes ces données vont être retrouvées dans l’application dédiée. Cette application est assez riche et permet de modifier les paramètres de la ceinture et de mieux suivre les données de performance.

Il faut aussi préciser que la ceinture est étanche à 50 mètres et peut donc être utilisée pour de la natation. En plus, elle a une mémoire intégrée qui fait que les données continuent à être enregistrées sous l’eau pour être transférées par la suite.

En ce qui concerne le design, la ceinture est simple, mais élégante avec la présence du cercle de couleur qui délimite le capteur. La sangle est aussi démontable et lavable après chaque entrainement.

En ce qui concerne l’autonomie, Garmin propose une autonomie de 365 jours également. Lire notre avis complet de Garmin HRM Run.

Garmin HRM Tri : une montre qui ne fonctionne qu’avec ANT+ et rien d’autre

Points forts

  • Ceinture compatible avec la natation en eau libre.
  • Présence des fonctions de métriques.
  • Signal ANT+ rapide et efficace.
  • Fréquence cardiaque précise sous l’eau.

Points faibles

  • Couplage au GPS un peu difficile.
  • Baisse rapide de la batterie en utilisation intensive.

La particularité de cette ceinture est qu’on ne retrouve aucun mode de transmission hormis le protocole ANT+. En effet, avec la HRM Tri il n’est pas possible d’y connecter d’autres appareils en mode Bluetooth. D’une part on a un signal ANT+ permettant de se connecter à la fois à plusieurs appareils sans fil, mais d’autre part, il faut impérativement que l’appareil avec lequel on veut associer la ceinture soit aussi compatible avec ANT+.

Hormis ce détail, la ceinture supporte également les variations de fréquences cardiaques, ce qui veut dire qu’on peut l’utiliser pour les exercices fractionnés et être sûr qu’on aura des données précises.

Lorsqu’on pratique le running ou tous les sports qui y sont dérivés, la HRM Tri permet d’avoir des données de métriques précises. En plus, elle est aussi dotée d’un accéléromètre qui fait qu’elle enregistre la vitesse de déplacement ou encore la cadence et l’allure de déplacement.

Cette ceinture est aussi étanche à 50 mètres et résiste très bien aux sports nautiques ou à la présence de sueur. Même si elle est mise sous une combinaison, les données de fréquences cardiaques continuent à être précises.

L’avantage de cette ceinture est qu’on peut la coupler avec différentes montres connectées et le couplage se fait parfois automatiquement une fois qu’on choisit l’option adéquate dans la montre. Il ne faut pas oublier aussi que cette montre dépend en grande partie d’un smartphone connecté pour utiliser les données de GPS, mais il est un peu difficile de la coupler au GPS des montres connectées, surtout lors du premier signal.

On retrouve aussi une fonction métrique qui fait qui permet d’avoir les runnings dynamics durant les activités de course à pied. Elle est aussi capable d’enregistrer les données relatives la cadence, à l’oscillation verticale ou au nombre de pas effectués grâce à la présence de l’accéléromètre.

En ce qui concerne le design, la ceinture se règle à toutes les tailles et on a aussi la présence d’un tissu doux antidérapant qui lui permet de bien tenir en place malgré les mouvements brusques.

Au niveau de l’autonomie, la Garmin HRM Tri est capable de tenir pendant 10 mois si on l’utilise en moyenne une chaque jour. Lire notre avis complet de Garmin HRM Tri.

Verdict

Pour terminer, disons que ces ceintures ont tout ce qu’il faut pour être utilisé avec plusieurs montres connectées ou différents types de smartphones, que ce soit sous IOS ou Android. Ces bracelets n’ont pas tous une mémoire intégrée, mais si vous ne prévoyez pas faire de la natation, cela n’a pas une grande importance, car il vous suffira de sortir avec votre smartphone pour que le transfert des données se fasse au fur et à mesure tout au long du parcours. Toutefois, si vous prévoyez vous séparer de votre téléphone, mieux vaut choisir une ceinture qui a une mémoire intégrée.

Dernière mise à jour des prix le 2020-10-28 / Liens affiliés / Images de l'API Amazon Partenaires